BFMTV

Aulnay-sous-Bois: le maire "ne comprend pas" la requalification du chef d'accusation

Le maire d'Aulnay-sous-Bois

Le maire d'Aulnay-sous-Bois - Lionel Bonaventure - AFP

Le maire d'Aulnay-sous-Bois a apporté son soutien au jeune homme agressé par quatre policiers jeudi, affirmant ne "pas comprendre" la requalification du chef d'accusation "en violences volontaire en réunion" dans l'information judiciaire visant quatre policiers.

Le maire d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a affirmé ne "pas comprendre" la requalification du chef d'accusation à l'encontre de quatre policiers, d'abord accusés de "viol en réunion" sur un jeune homme puis revu en "violences volontaires en réunion".

"Le métier de policier est un métier noble. La police est là pour protéger et non humilier nos concitoyens. Je ne comprends donc pas cette requalification. Nous, les Aulnaysiens, ne pouvons pas comprendre cette requalification", écrit-il dans une tribune postée sur Facebook.

Bruno Beschizza, qui dénonce "des faits extrêmement graves" et martèle que "toute la lumière doit être faite sur cette affaire intolérable et inacceptable", a apporté son soutien au jeune homme blessé jeudi.

"Dès lors que nous avons eu connaissance des faits reprochés, la municipalité que je conduis a tenu à apporter son soutien indéfectible au jeune homme ainsi que sa famille dans cette terrible épreuve", affirme-t-il.

La famille refuse d'être reçue par le ministère de l'Intérieur

La victime, transportée à l'hôpital, s'est vue prescrire 60 jours d'interruption totale de travail, à cause d'une "plaie longitudinale du canal anal" et d'une "section du muscle sphinctérien". Selon les déclarations du jeune homme, l'un des policiers lui aurait introduit sa matraque dans l'anus lors de son interpellation.

Le maire d'Aulnay-sous-Bois et la famille de la victime devaient être reçus ce dimanche au ministre de l'Intérieur. La famille a décidé de décliner l'invitation et ne s'est ainsi pas rendu place Beauvau, a déclaré à BFMTV l'avocat Maître Dupont-Moretti, qui représentera le jeune homme lors du procès.

Florian Huvier