BFMTV

Attentat de Nice: un suspect transféré devant un juge antiterroriste à Paris

Dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Nice, un suspect est transféré ce lundi à Paris devant un juge antiterroriste. Ce proche de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel apparaît sur un selfie pris devant le camion quelques jours avant la tuerie. Les enquêteurs sont alors convaincus qu'il ne pouvait ignorer le projet d'attentat.

Un homme de 36 ans, interpellé il y a une semaine dans l'enquête sur l'attentat du 14 juillet, va être transféré ce lundi, à Paris. Ce proche de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel apparaît sur un selfie pris devant le camion quelques jours avant la tuerie. Les enquêteurs le soupçonnent donc d'avoir été informé de projet d'attentat.

Loin d'être un loup solitaire, Mohamed Lahouaiej Bouhlel semble avoir "mûri" son projet depuis plusieurs mois et bénéficié de "complicités", a par ailleurs rappelé le procureur de la République à Paris, François Molins. 

Présenté à un juge antiterroriste, le suspect devrait être mis en examen pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste".

D'autres proches du tueur écroués

Quatre hommes et une femme ont déjà été mis en examen et placés en détention provisoire depuis le drame. Tous étaient inconnus des services de renseignement. L'enquête a mis en évidence leur présence aux côtés du tueur avant l'attaque.

Il leur est reproché des complicités avec le tueur dans les joueurs ayant précédé le carnage: des échanges de SMS et une aide logistique notamment pour se procurer l'arme avec laquelle Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a tiré sur les policiers après avoir tué 84 personnes sur la promenade des Anglais.

P. P. avec Annabelle Vilmont