BFMTV

Attaque à Paris: le maire du 11e arrondissement a demandé aux crèches et écoles "de se barricader"

Une attaque à l'arme blanche a eu lieu le 25 septembre 2020 à proximité des anciens locaux de "Charlie Hebdo" à Paris.

Une attaque à l'arme blanche a eu lieu le 25 septembre 2020 à proximité des anciens locaux de "Charlie Hebdo" à Paris. - BFMTV

Deux personnes sont en urgence absolue après une attaque à l'arme blanche ce vendredi dans le 11e arrondissement, à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo.

Le maire du 11e arrondissement demande aux parents d'élèves de ne pas venir chercher leurs enfants à l'école. Après l'attaque à l'arme blanche qui s'est déroulée ce vendredi matin, près des anciens locaux de Charlie Hebdo, les écoles, crèches et résidences pour personnes âgées ont bouclées dans le secteur.

"En coordination avec Anne Hidalgo, j'ai demandé aux crèches, écoles, et résidences séniors de se barricader" dès que l'alerte a été donnée, a précisé sur notre antenne François Vauglin, maire PS du 11e arrondissement. La consigne a aussi été passée "aux commerces et entreprises dont on a le contact dans le quartier".

Une cellule psychologique à la mairie

Le maire du 11e arrondissement a demandé aux habitants de rester chez eux "tant que la situation n'est pas totalement dénouée". "Il ne faut pas aller chercher les enfants à l'école, ils sont en sécurité", a-t-il insisté.

Selon François Vauglin, une cellule psychologique est en train de se mettre place pour venir en soutien à la population. Un accueil doit être ouvert en mairie si besoin cet après-midi.

"A l'heure qu'il est, on ne sait pas s'il y a un lien (avec l'attentat de Charlie Hebdo en 2015), mais la concordance du procès et de la situation ravive de tristes souvenirs", a souligné l'élu du 11e.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions