BFMTV

Attaque à Marseille: l'assaillant connu pour des faits de droit commun

La façade de la gare Saint-Charles, à Marseille.

La façade de la gare Saint-Charles, à Marseille. - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Si l'identité de l'homme qui a tué deux femmes ce dimanche à la gare Saint-Charles de Marseille est encore en cours de vérification, ses empreintes le lient à des faits de droit commun.

L'homme qui a tué dimanche deux jeunes femmes sur le parvis de la Gare Saint-Charles à Marseille, "est connu des services de police pour des faits de droit commun", ont déclaré à l'AFP des sources proches de l'enquête. Ces informations ont été confirmées auprès de BFMTV également. Selon nos informations, il a été mêlé à des affaires de vol à l'étalage, de trafic de stupéfiants. "L'identité de l'homme est encore en cours de vérification mais ses empreintes le rattachent à des faits de droit commun" sous différentes identités, a précisé une source. Il est âgé, suivant ces identités, de 30 à 35 ans. D'après des informations de notre consultant police/justice, Dominique Rizet, il était aussi coupable de séjour irrégulier en France. 

Il n'avait pas ses papiers sur lui

A ce stade, aucune de ces identités n'est connue des services de renseignement, ont ajouté les sources proches de l'enquête. Vers 13H45 sur le parvis de la gare, l'assaillant "qui n'avait pas de papier d'identité sur lui, était assis sur un banc avant d'attaquer soudainement les deux femmes, puis a foncé couteau à la main sur une patrouille Sentinelle composée de trois militaires, en criant Allahou Akbar", a précisé une autre source proche de l'enquête.

L'identification des victimes était toujours en cours en fin d'après-midi mais d'après les premiers éléments de l'enquête, elles sont majeures, a ajouté cette source. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête.

R.V., avec AFP