BFMTV

Arbitrage: Tapie entendu la semaine prochaine

Bernard Tapie sera auditionné par les enquêteurs.

Bernard Tapie sera auditionné par les enquêteurs. - -

L'audition pourrait avoir lieu lundi ou mardi. L'homme d'affaires a indiqué ne pas avoir reçu de convocation, et son avocat Me Maurice Lantourne a de son côté affirmé ne pas être "au courant".

Bernard Tapie sera entendu par la police "la semaine prochaine", dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage rendu en sa faveur en 2008, dans le différend qui l'opposait au Crédit Lyonnais.

Selon une source proche du dossier, Bernard Tapie pourrait être entendu "en début de semaine, lundi ou mardi". L'homme d'affaires a indiqué ne pas avoir reçu de convocation, et son avocat Me Maurice Lantourne a de son côté affirmé ne pas être "au courant".

Les juges qui enquêtent sur cet arbitrage le soupçonnent d'avoir été faussé. Le tribunal arbitral a décidé en juillet 2008 d'octroyer à Bernard Tapie 403 millions d'euros, intérêts compris, pour mettre fin au différend entre les deux parties né de la vente d'Adidas.

Trois mis en examen dans l'affaire

Dans cette affaire, trois personnes sont déjà poursuivies. Stéphane Richard, le PDG d'Orange, et ex-directeur de cabinet de l'ancienne ministre de l'économie Christine Lagarde, l'ancien patron du Consortium de réalisation Jean-François Rocchi, et l'un des juges arbitraux Pierre Estoup, ont été mis en examen pour "escroquerie en bande organisée"dans ce dossier.

Un moment clé de l'affaire paraît être une réunion tenue à l'été 2007 en présence de Stéphane Richard, le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant, et Jean-François Rocchi.

Une source proche de l'enquête a indiqué le 13 juin que Stéphane Richard avait affirmé aux enquêteurs, lors de sa garde à vue, que Bernard Tapie était présent à cette réunion à l'Elysée destinée à mettre en place la procédure d'arbitrage plutôt que de s'en remettre à la justice. L'homme d'affaires avait déclaré ne "pas se souvenir d'une réunion à cette date", qui ne pouvait selon lui "être une réunion de validation, mais d'information".


A LIRE AUSSI:

>> INFOGRAPHIE - Affaire Tapie-Lagarde: les principaux acteurs

>> Tapie: "Je suis allé plusieurs fois à l'Elysée"

>> Affaire Tapie: la décision arbitrale peut-elle être annulée?

dossier :

Affaire Tapie

A. K. et M.D. avec AFP