BFMTV

Après trois ans et demi de détention, l'agresseur de Marin obtient une libération conditionnelle

Le jeune étudiant avait été tabassé à Lyon en novembre 2016, après s'être interposé face à des individus qui s'en prenaient à un couple. Son principal agresseur avait alors été condamné à sept ans et demi de prison. Après trois ans et demi de détention, il est sur le point d'être libéré selon nos informations.

L'affaire avait été largement médiatisée. En 2016, à Lyon, le jeune Marin avait voulu s'interposer alors que des individus s'en prenaient à un couple qui s'embrassait dans la rue. Tabassé violemment, après avoir reçu des coups de béquille sur le crâne, il avait été atteint d'un grave traumatisme crânien et s'était retrouvé onze jours dans le coma avec pronostic vital engagé.

Son principal agresseur avait alors été condamné à sept ans et demi de prison. Trois ans et demi plus tard, il a obtenu une libération conditionnelle selon nos informations et pourrait être libéré. Le parquet a fait appel de cette décision. La famille de Marin fait part de sa stupéfaction et dénonce cette libération anticipée. 

A l'époque, l'affaire avait ému la France. Depuis, son entourage a créé l'association "La tête haute je soutiens Marin" afin de récolter des dons pour pouvoir financer les longs et très coûteux traitements du jeune homme. En 2019, le jeune homme de 22 ans a été nommé chevalier de la Légion d'honneur pour "services exceptionnels nettement caractérisés".

Leïla Kessi