BFMTV

Anesthésiste soupçonné d'empoisonnements: "il n'exercera plus jamais dans la médecine" 

Le médecin anesthésiste Frédéric Péchier le 12 juin 2019 au tribunal de Besançon

Le médecin anesthésiste Frédéric Péchier le 12 juin 2019 au tribunal de Besançon - Sébastien Bozon - AFP

"La justice a complètement anéanti ses chances de continuer une carrière de médecin et de médecin réanimateur anesthésiste", déclare son avocat mercredi.

Mi-mai, le médecin anesthésiste Frédéric Péchier a été mis en examen pour dix-sept nouveaux cas d'empoisonnements présumés de patients. Laissé libre sous caution judiciaire - une décision revue ce mercredi par la cour d'appel de Besançon - il a interdiction d'exercer sa profession depuis 2017, lorsqu'il avait été mis en examen pour sept premiers cas d'empoisonnements présumés.

"Je crois que très clairement, il n'exercera plus jamais dans la médecine", a déclaré son avocat, Maître Randall Schwerdorffer, mercredi sur BFMTV. "La justice a complètement anéanti ses chances de continuer une carrière de médecin et de médecin réanimateur anesthésiste."

Il connait "parfaitement son dossier"

"Il va falloir qu'il envisage de se recycler dans d'autres choses. Mais il est clair que pour la médecine c'est terminé", continue l'avocat. Il vante ensuite le côté "très actif" de son client qui connait si "parfaitement son dossier", qu'il "pourrait prêter serment demain pour être avocat".

Son quotidien est "très concentré autour de l'étude de son dossier, de sa défense et puis le reste du temps quand il le peut il le consacre à sa famille", assure Maître Schwerdorffer.
Salomé Vincendon