BFMTV
Police-Justice

Agression de policiers à Champigny: les deux gardes à vue levées

Deux policiers ont été blessés à Champigny-sur-Marne, dimanche soir.

Deux policiers ont été blessés à Champigny-sur-Marne, dimanche soir. - Capture BFMTV

Un des deux hommes est convoqué ultérieurement devant le tribunal correctionnel de Créteil.

Les deux personnes placées en garde à vue lundi après l'agression dans la nuit précédente de deux policiers à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, selon nos informations. Ces deux hommes, originaires de Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne n'avaient pas été arrêtés pour l'agression même mais pour des jets de projectiles et outrages.

Le premier a été remis en liberté alors que la justice n'a pas la certitude d'avoir formellement identifié, parmi un groupe d'individus, celui qui a lancé un projectile sur une voiture de police. L'enquête va donc se poursuivre. L’autre homme, interpellé lui pour outrages, a été relâché et est convoqué ultérieurement devant le tribunal correctionnel de Créteil. 

"Traumatisée"

Dimanche peu avant minuit des policiers ont été appelés alors que des centaines de personnes tentaient de s'incruster à une soirée privée dans un hangar. Un groupe d'individus, cagoulés et visages cachés, s'en ont alors pris violemment aux policiers. Deux d'entre eux, un capitaine et une policière, se sont retrouvés isolés. Le premier souffre d'une fracture au nez et la seconde de commotions au visage.

"Elle est traumatisée", a confié sur BFMTV Josias Claude du syndicat Unité SGP Police FO.

Le ministre de l'Intérieur a confirmé lundi que de nombreuses vidéos de l'agression ont été filmées. "Ce qui est important c’est qu’on puisse voir les agresseurs et les auteurs de ces exactions. Ils auront des comptes à rendre", a promis Gérard Collomb, tout en assurant qu'au plan national la soirée de la Saint-Sylvestre s'était plutôt bien déroulée au plan policier."

J.C. avec Cécile Ollivier