BFMTV
Police-Justice

Agressé par des skinheads, un militant d'extrême gauche est mort

L'agression a eu lieu Rue Caumartin, à proximité de la gare Saint-Lazare à Paris.

L'agression a eu lieu Rue Caumartin, à proximité de la gare Saint-Lazare à Paris. - -

Clément Méric, 18 ans, a été agressé mercredi en fin de journée par un groupe de skinheads Rue Caumartin, dans le quartier de la gare Saint-Lazare, à Paris.

Clément Méric, militant d'extrême gauche de 18 ans est mort à la suite d'une agression "à connotation politique" commise mercredi soir en plein coeur de Paris par des skinheads d'extrême droite.

L'agression, perpétrée vers 18 heures, a été annoncée dans un communiqué par le Parti de Gauche affirmant que "l'horreur fasciste vient de tuer en plein Paris".

A la mémoire de notre camarade et ami Clément tué hier soir par des fascistes, RDV à 17h au passage du havre 75009 twitter.com/AFA_Paris75/st...
— ActionAntifaParis (@AFA_Paris75) 6 juin 2013

"Extrême droite contre extrême gauche"

L'agression s'est déroulée vers 18h40 mercredi à la sortie d'un magasin très fréquenté de la rue Caumartin, dans le IXe arrondissement, où Clément assistait à une vente de vêtements privée.

Selon plusieurs témoins, le jeune homme est pris à partie par un groupe de skinhead. Invectives, bousculades et échanges de mots fusent, d'après les premiers éléments de l'enquête confiée au 1er district de police judiciaire (DPJ) se basant sur de "nombreux témoignages directs".

Toujours selon les premiers éléments de l'enquête, les skinheads sont sortis et ont attendu "avec des renforts" dehors, devant la magasin Clément et les amis qui l'accompagnaient. La victime "a été frappée par l'un des skins qui avait un poing américain et a chuté sur la chaussée en heurtant un plot au passage".

"Violemment frappé au sol", le jeune homme est alors "laissé inanimé", a indiqué le Parti de Gauche. Hospitalisé, Clément Méric est déclaré en état de mort cérébrale durant la nuit, après cette agression qui s'apparente à un combat "extrême droite contre extrême gauche" selon une source policière.

Plusieurs rassemblements jeudi à Paris

"J'apprends avec horreur l'agression mortelle perpétrée par des militants d'extrême droite dont a été victime un jeune militant aux abords de la gare Saint Lazare ce soir", a réagi le maire de Paris, Bertrand Delanoë, dans un communiqué.

"Je souhaite que la police et la justice parviennent à identifier rapidement les coupables et à prendre toutes les mesures qui s'imposent", a-t-il ajouté en adressant ses "pensées les plus émues à sa famille et à ses proches".

Plusieurs rassemblements sont prévus à Paris ce jeudi. Un premier a lieu à midi, devant Sciences-Po, où étudiait Clément. Un autre est organisé à 18h30 "pour la dissolution des groupes responsables du meurtre de Clément", a ajouté Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche.

Demain à 12h rassemblement devant Sciences Po paris pour rendre hommage à Clément militant de Solidaires... fb.me/2p9uJsGVP
— Parti de Gauche Jrs. (@jeunesPG) 6 juin 2013

Soyons nombreux à 18h30 Place saint Michel pour la dissolution des groupes responsables du meurtre de Clément alexis-corbiere.com/index.php/
— Corbiere Alexis (@alexiscorbiere) 6 juin 2013


A LIRE AUSSI:

>> Un jeune homme violemment agressé près de la gare Saint-Lazare

M.D. avec AFP