BFMTV

Affaire Zecler: son avocate reproche à Darmanin de ne pas avoir eu de "pensée" pour son client

Invitée de BFMTV ce dimanche soir, Me Hafida El Ali, qui défend les intérêts du producteur passé à tabac par des policiers à Paris, a notamment a salué le contact pris par l'Elysée auprès de son client et a blâmé le silence de Gérald Darmanin à son propos.

L'avocate de Michel Zecler, ce producteur victime de violences de la part de policiers lors de son interpellation le 21 novembre dernier dans les locaux de ses studios d'enregistrement à Paris, était présente sur notre plateau ce dimanche en fin d'après-midi. Si elle a évoqué le "soulagement" de son client après les réquisitions du parquet ce dimanche à l'encontre des quatre policiers mis en cause, elle a déploré l'attitude et la communication du ministre de l'Intérieur.

"Monsieur Darmanin, lors de ses différentes déclarations, a simplement expliqué que les policiers avaient déconné. Il a rappelé la gravité des faits – c’est une évidence – mais il n’a eu aucune pensée à l’égard de la victime. Et c’est cette pensée à l’endroit de la victime qui est très importante pour mon client."

L'Elysée a contacté Michel Zecler samedi soir pour s'informer de son état et souligner la "honte" ressentie par Emmanuel Macron devant les images des violences perpétrées contre lui. Hafida El Ali n'avait pas encore eu l'occasion d'évoquer cette discussion avec son client mais elle a remarqué: "À partir du moment où l’Elysée a pris attache avec lui, je pense que ça l’a énormément touché."

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV