BFMTV

Affaire Grégory: la veuve de Bernard Laroche condamnée pour diffamation

BFMTV

Marie-Ange Laroche, la veuve de Bernard Laroche qui avait un temps été suspecté de l'assassinat du petit Grégory Villemin, a été condamnée mercredi en appel pour avoir diffamé un enquêteur dans cette affaire.

La Cour d'appel de Paris l'a condamnée à verser 1.000 euros d'amende avec sursis et un euro symbolique de dommage et intérêts à Etienne Sesmat, le premier enquêteur sur l'affaire, qu'elle avait mis en cause dans un livre. La Cour a ainsi confirmé la décision prise en première instance.

Les magistrats ont en effet estimé que trois passages de son livre, Les larmes oubliées de la Vologne (L'Archipel), étaient diffamatoires et attentatoires à l'honneur et à la considération du gendarme.

Marie-Ange Laroche y affirmait notamment qu'Etienne Sesmat avait remarqué une carabine dans la voiture de Jean-Marie Villemin, le père de l'enfant assassiné, alors que Bernard Laroche était entendu au palais de justice d'Epinal. Elle reprochait également au militaire de l'avoir accusée auprès de journalistes d'orienter les enquêteurs sur de fausses pistes, ou d'avoir désigné d'autorité un expert en écritures.

M. T. avec AFP