BFMTV

Affaire des Mutuelles de Bretagne: Richard Ferrand entendu par les juges d'instruction pour la première fois

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand - Ludovic Marin - AFP

Le président de l'Assemblée nationale est entendu dans cette affaire par des juges d'instruction à Lille. Il risque une mise en examen.

C’est la première fois qu’il est entendu par les juges d’instruction dans cette affaire. Richard Ferrand, député LaREM et président de l'Assemblée nationale, était convoqué à Lille à 10h30 ce mercredi pour un interrogatoire de première comparution devant les juges d'instruction, selon des informations de BFMTV auprès de son entourage. Il risque une mise en examen.

Le parquet national financier avait ouvert une information judiciaire pour "prise illégale d'intérêt" dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne. Révélée au printemps 2017 par Le Canard Enchaîné cette histoire avait provoqué la démission de Richard Ferrand de son poste de ministre de la Cohésion des territoires.

"La suite logique de la procédure"

L'ex ministre doit s'expliquer sur une transaction immobilière ayant eu lieu en 2011. Directeur général des Mutuelles de Bretagne à l'époque, il aurait favoriser sa compagne en louant des locaux lui appartenant. Sa femme avait acquis un bien immobilier pour 375.000 euros, "financé" par les loyers versés par les Mutuelles de Bretagne, selon la plainte d'Anticor, association française contre la corruption.

Après un premier classement sans suite en octobre 2017, "nous assistons à la suite logique de la procédure, avec une audition qui se déroule actuellement à Lille, où le dossier a été dépaysé", a indiqué son entourage, en précisant que Richard Ferrand "aborde très sereinement" ce rendez-vous.
Sarah-Lou Cohen (avec Salomé Vincendon)