BFMTV

Accident dans l'Aisne: la garde à vue d'un suspect avec des antécédents judiciaires prolongée

Le conducteur de poids lourd de 57 ans a deux condamnations à son casier pour de l'alcoolémie au volant. Il est également impliqué dans un délit de fuite le jour de l'accident.

Au lendemain de l'accident de la route qui a tué quatre enfants dans l'Aisne, un conducteur mis en cause a été libéré tandis que la garde à vue d'un second a été prolongée. Ce dernier était déjà connu pour des faits d'alcoolémie au volant.

Délit de fuite

Survenu vers 15 heures mardi sur la route nationale 2 à Laon, l'accident a impliqué cinq véhicules au total, dont un poids lourd de type camion-benne, deux fourgonnettes et deux véhicules de tourisme, selon les pompiers. Parmi les quatre victimes se trouvent "un enfant âgé de 9 ans, deux de 11 ans et un de 13 ans", d'après une source policière à l'Agence France Presse. "Il s'agit du fils et des neveux de la conductrice", a précisé le parquet.

Placé en garde à vue, le conducteur de la camionnette qui a percuté le véhicule dans un second temps a été relâché. La garde à vue du conducteur du poids lourd, âgé de 57 ans, a elle été prolongée.

Son casier judiciaire "porte trace de deux condamnations prononcées il y a plus de 10 ans des chefs de conduite en état alcoolique", a fait savoir le parquet. Toutefois, les examens d'alcoolémie et de stupéfiants effectués mardi se sont révélés négatifs. Il "est par ailleurs impliqué dans un délit de fuite commis à Soissons un peu plus tôt après un accident matériel sans lien avec l'accident mortel" de Laon.

Une cagnotte ouverte

"En l'état des investigations, il apparaît qu'un poids lourd a percuté un véhicule automobile qui s'est ensuite enflammé", a déclaré le parquet, ajoutant qu'une enquête des chefs d'homicide et blessures involontaires par conducteur d'un véhicule avait été ouverte.

Les enquêteurs vont continuer d'interroger les nombreux témoins présents sur place et qui ont tenté de venir en aide aux victimes. Une cellule psychologique a par ailleurs été mise en place. Sur les lieux du drame, les habitants de Laon viennent tour à tour déposent fleurs et peluches en soutien à la famille. Une cagnotte a également été ouverte pour les frais des obsèques des enfants.

Par E.P avec AFP