BFMTV

A320: le père d'Andreas Lubitz porte "toute la responsabilité du drame"

La stèle installée à la Seyne-sur-Mer en hommage aux 150 victimes du crash de l'Airbus A320 de la compagnie Germanwings.

La stèle installée à la Seyne-sur-Mer en hommage aux 150 victimes du crash de l'Airbus A320 de la compagnie Germanwings. - Jean-Pierre Clatot - AFP

TÉMOIGNAGE - Bernard Bartolini, le maire de Prads-Haute-Bléone, dans les Alpes-de-Haute-Provence, a accueilli jeudi les familles des victimes, dont le père du copilote suspecté d'être à l'origine du crash de l'Airbus.

Andreas Lubitz , le copilote de l'Airbus A 320, qui s'est écrasé dans les Alpes françaises mardi dernier, a délibérément provoqué le crash, selon les premiers éléments de l'enquête révélés par le procureur de la République de Marseille. Une catastrophe qui a coûté la vie à 150 personnes. Invité à se recueillir à la Seyne-sur-Mer, devant la stèle érigée en mémoire des victimes, le père d'Andreas Lubitz est apparu "effondré" et "complètement abattu", rapporte le maire de la commune voisine Prad-Haute-Bléone.

"Malgré lui au coeur d'une tragédie"

"Le père était là, il était effondré. C’est un homme complètement abattu, qui porte sur son dos toute la responsabilité du drame, c’est comme ça que je l’ai ressenti", témoigne Bernard Bartolini au micro de BFMTV.

"C’est un homme dont la vie est brisée. J’ai eu énormément de peine à le voir, il a exprimé toute son émotion, non seulement parce qu’il perd un être cher mais aussi parce que son fils est peut-être la conséquence de cette tragédie", poursuit-il.

"Je respecte beaucoup cet homme qui est malgré lui au cœur d’une tragédie qu’il n’a pas demandée", a conclu l'élu.

Concernant l'avancement des recherches, les enquêteurs ont recueilli l'ADN de la moitié des victimes, ont annoncé dimanche les autorités. Ils vont être comparés à ceux des familles des victimes pour identification.

M.G.