BFMTV

A la mairie de Villepinte, une chargée de mission est soupçonnée d'organiser des mariages blancs

-

- - Sous licence Creative Commons CC0

La chargée de mission se présentait à la mairie avec un couple qu'elle présentait comme des "amis" ou "cousins".

A Villepinte, en Seine-Saint-Denis, une chargée de mission "vie de quartier" à la mairie aurait user de sa position pour organiser plusieurs mariages blancs, permettant à des étrangers d'obtenir des papiers. 

La chargée de mission se rendait à la mairie de Sevran, Tremblay ou Villepinte avec un couple, qu'elle présentait comme des amis ou des cousins, et dont l'homme n'a pas de papiers. Elle répondait aux questions de l'officier d'état-civil et si ce dernier refusait le mariage, elle se rendait dans la ville voisine. 

Ainsi, en juin 2018, la femme se rend à la mairie de Sevran avec deux personnes qu'elle présente comme un couple d'amis. Elle insiste auprès de l'officier d'état-civil pour que ces deux derniers soient mariés très rapidement. Or, le futur époux réside en France sans autorisation. Dans une note, rédigée par l'administration générale de Villepinte, on apprend que le cas s'est déjà produit. Les agents de la mairie de Sevran affirment en effet avoir déjà marié plusieurs couples hébergés par la chargée de mission.

Une enquête administrative ouverte

Une source à la mairie de Villepinte cite un autre cas troublant. "En 2017, une première union avait provoqué une suspicion de mariage blanc", explique t-elle. "Une jeune femme s’était marié avec le cousin de la chargée de mission, alors qu'elle vivait déjà en concubinage avec un autre homme ! "

Impossible, néanmoins, de savoir s’il existe une compensation pécuniaire en échange de l’organisation de mariages blancs. A ce stade, le parquet de Bobigny n’a entamé aucune action judiciaire. La maire de Villepinte a, de son côté, ouvert une enquête administrative. Sollicitée à plusieurs reprises elle a cependant refusé de s’exprimer.

Anne-Laure Banse avec Cyrielle Cabot