BFMTV

Yann Moix répond à la polémique après sa phrase sur les femmes de 50 ans

Yann Moix sur RTL

Yann Moix sur RTL - Capture d'écran RTL

Invité ce lundi soir au micro de RTL dans le cadre de la promotion de son livre Rompre, l’éditorialiste et écrivain a répondu à la polémique dont il fait l’objet. Mais a refusé de présenter des excuses.

Visé par de nombreuses critiques après une phrase sur les femmes de 50 ans, Yann Moix a décidé de répondre à ses détracteurs. Dans une interview au magazine féminin Marie Claire, l’écrivain avait notamment déclaré: "A 50 ans, je suis incapable d'aimer une femme de 50 ans (...) Elles sont invisibles. Je préfère le corps des femmes jeunes, c'est tout".

Invité ce lundi soir au micro de RTL dans le cadre de la promotion de son livre Rompre, l’éditorialiste a tenté d'expliquer ses propos. Selon lui, cette préférence pour le corps des femmes plus jeunes n'est pas "une fierté", mais "presque comme une malédiction".

"Ce n'est pas de ma faute. On est pas responsable ni de ses goûts, ni de ses penchants, ni de ses inclinations", a-t-il lancé. "Je suis comme tout le monde. On vit dans une société où l'individu a vraiment du mal à être. Il faudrait toujours incarner une sorte de citoyen universel éthéré, qui devrait toujours passer entre les gouttes, et déplaire à personne".

"Les femmes de 50 ans ne s’intéressent pas à moi"

Depuis la publication de cet entretien, de nombreuses internautes ont pris en grippe Yann Moix et l'ont attaqué sur les réseaux sociaux. Parmi les célébrités l'ayant pris en grippe, Colombe Schneck, Maïtena Biraben, Valérie Damidot qui a évoqué son "micro kiki", Marina Foïs, ou encore Sophie Fontanel. Des réactions "niveau cours de récréation", pour le principal concerné.

"Je ne veux pas aller là-dedans. Quel est le problème? Bien sûr que j'ai un problème. Je suis un adolescent, un enfant, les femmes de 50 ans ne me voient pas non plus, je ne les intéresse pas, elles ont autre chose à faire que de se trimbaler un névrosé qui passe ses journées à écrire et lire", a-t-il estimé.

"Les cougars sont à la mode"

Le chroniqueur de C8, qui admet qu'il n'est pas "évident" d'être en couple avec lui, a ajouté qu'il assumait et revendiquait pleinement les propos tenus lors de son entretien à Marie Claire

"Je les assume à 100%. Demi Moore avait fait un coming-out disant qu'elle aimait les jeunes. Il y un film qui s'appelle MILF, où trois femmes s'entichent de jeunes garçons", a-t-il poursuivi. "Les cougars sont à la mode. Je ne me considère pas comme un puma, mais il y a des hommes qui aiment les hommes, il y a des femmes qui préfèrent les jeunes, des hommes qui préfères les femmes plus âgées. Chaque individu est prisonnier de ses inclinations". 

"Tant mieux pour elles, tant pis pour moi"

Yann Moix a précisé qu'il ne critiquait "absolument pas" le physique des quinquagénaires, ce qui serait "un manque de respect total à l'être humain".

"Tous les âges ont leurs mystères, trésors et secrets. Je dis simplement que je constate par mon vécu et mon expérience, qu'à chaque fois qu'une histoire d'amour était forte, durable et intense, c'était toujours avec des femmes plus jeunes que moi (...) Je suis prisonnier de moi-même", a-t-il justifié.

L'écrivain a toutefois refusé de s'excuser auprès de toutes les femmes qui se sont dites offensées par ses propos.

"J'exprime une parole qui n'est altérée d'aucune tricherie. Je dis simplement que je regrette infiniment de ne pas avoir une sorte de pulsion qui m'attire vers des femmes différentes, qu'à chaque fois je retombe dans les mêmes schémas névrotiques", a-t-il conclu. "Pour elles, c'est une bénédiction. Tant mieux pour les femmes de 50 ans, et tant pis pour moi".
Nawal Bonnefoy