BFMTV

Yann Barthès sur France Inter: "C'est la première fois que nous sommes agressés à ce point"

Yann Barthès au micro de France Inter.

Yann Barthès au micro de France Inter. - Capture d'écran.

Invité sur le plateau de France Inter ce matin, Yann Barthès est revenu sur l’agression qu’ont subie ses journalistes lors du défilé du Front national ce 1er mai. 

Deux équipes du Petit Journal étaient sur place ce vendredi lors du traditionnel défilé du 1er mai organisé par le FN. Refoulés à l’entrée de la tribune de presse, les journalistes de l’émission de Canal + étaient présents pour "regarder les relations entre le vieux FN (Gollnisch) et le nouveau FN (Philippot)", a raconté Yann Barthès, invité ce lundi matin au micro de France Inter

D’après lui, à aucun moment il n’avait été demandé à ses journalistes d’arrêter de filmer ou d’enregistrer. Pourtant, comme le rapportent des images, Bruno Gollnish, visiblement agacé, a subitement attrapé le micro des journalistes et s’est mis à donner des coups à la caméra. "C'est le service d'ordre du Front national qui a demandé à l’homme politique de se calmer" mais il a continué. Exfiltrée par les services de l’ordre, l’équipe du Petit Journal s’est alors faite "tabasser par des militants FN", d'après Yann Barthès qui n'avaient pas conscience que c'était des journalistes Canal+.

"Cela aurait pu arriver à n'importe qui"

Aujourd’hui, les journalistes vont beaucoup mieux, malgré "quelques courbatures". Pour le présentateur et producteur, ces violences n’étaient pas justifiées et surtout, auraient pu arriver "à n’importe qui": le micro avec le logo de l'émission n'était, à ce moment-là, pas visible. "On a les mêmes perches et micros que tout le monde", a-t-il assuré, faisant références aux accusations de Bruno Gollnish, qui a assuré que Le Petit Journal avait des micros multidirectionnels pouvant capter les chuchotements, comme l’a cité la journaliste Léa Salamé. Pour Yann Barthès, ces choses-là n’arrivent qu’au FN. "C'est la première fois que nous sommes agressés à ce point, en dix ans de Petit Journal", a-t-il déclaré.

Pour l’instant, il ne sait pas encore si lui et ses journalistes vont porter plainte ou non. Ce soir, Le Petit Journal diffusera les images de cet incident.

https://twitter.com/nawalbonnefoy Nawal Bonnefoy Journaliste people, culture et mode BFMTV