BFMTV

"Top Chef": quels sont les projets de Mohamed Cheikh et Sarah Mainguy après la finale?

Les candidats de Top Chef, saison 12.

Les candidats de Top Chef, saison 12. - M6

La compétition achevée depuis ce mercredi soir, Sarah Mainguy et Mohamed Cheikh se concentrent désormais sur l'avenir. Attention: si vous n'avez pas encore regardé la finale, cet article dévoile le nom du gagnant.

Finalistes de Top Chef, ils ont fait saliver les téléspectateurs pendant plusieurs mois. La compétition achevée depuis ce mercredi soir, Sarah Mainguy et Mohamed Cheikh se concentrent désormais sur l'avenir.

Mohamed Cheikh, grand gagnant de cette douzième saison, a "de beaux projets" et veut "essayer de monter encore en puissance", confie-t-il au Parisien. Le protégé d’Hélène Darroze, qui veut "profiter de la vie et faire ce métier que j’aime", redouble d'effort au Manzili, restaurant éphémère du Jardin des plantes qui affiche complet jusqu'au 18 juin:

"C’est un concept méditerranéen, on a été chercher la bouteille d’eau corse, des vins marocains, des huiles d’olive espagnoles, de la burrata, des noisettes du piémont, c’est ensoleillé et estival. Manzili veut dire 'ma maison' donc j’y accueille les gens comme chez moi", explique-t-il au Figaro.

Le candidat espère ouvrir prochainement son propre restaurant, en région Paca. "Mon rêve ultime serait d’ouvrir un petit restaurant méditerranéen entre Hyères et Porquerolles avec ma femme et des enfants", indique-t-il.

Sarah Mainguy rêve d'un "autre terrain de jeu"

Installée à Nantes (Loire-Atlantique), Sarah Mainguy vient de rouvrir son restaurant Vacarme. Elle espère que "rien ne va changer", dit-elle au Progrès: "La constance, c'est ce qu'il y a de plus important dans un restaurant. J'espère qu'on va maintenir le niveau et être bons tous les jours."

La cheffe, qui a marqué la saison en faisant goûter des fourmis à la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, ambitionne d'ouvrir prochainement un autre restaurant, "plus grand, où l'idée est aussi de pouvoir m'exprimer, pousser plus loin les limites de la création, parce que Vacarme reste un bistrot, et je ne veux pas changer le concept":

"L'idée serait donc d'avoir un autre endroit, un autre terrain de jeu. Il n'y aura pas d’interdits, être plus rapprochés des modes de conservation, avoir pourquoi pas un petit laboratoire de fermentation, voir jusqu'où on peut aller..."
https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV