BFMTV

Raquel Garrido salue sur C8 le succès d'une manifestation qui n'a pas encore eu lieu

Raquel Garrido, porte-parole de la France insoumise et chroniqueuse pour C8.

Raquel Garrido, porte-parole de la France insoumise et chroniqueuse pour C8. - Capture d'écran - C8 - Les terriens du dimanche

La chroniqueuse de C8 et porte-parole de La France insoumise suscite une polémique après s'être réjoui du succès de la manifestation du 23 septembre, dans une émission enregistrée deux jours plus tôt, le 21 septembre.

Sa nouvelle activité médiatique ne cesse de susciter la polémique. Raquel Garrido, porte-parole de La France insoumise devenue chroniqueuse sur C8, a donné lieu dimanche à un nouveau débat.

Dans une séquence de l'émission Les terriens du dimanche, animée par Thierry Ardisson, Raquel Garrido a présenté "sa une", l'information de la semaine qu'elle jugeait la plus importante. La porte-parole du mouvement de Jean-Luc Mélenchon avait choisi d'évoquer la manifestation organisée la veille de la diffusion de l'émission, contre la réforme du code du travail. Une manifestation à laquelle elle était d'ailleurs présente.

"Hier, c'était la première manifestation citoyenne contre les ordonnances Macron", a-t-elle expliqué aux téléspectateurs. "C'est un événement inédit en Ve République, c'est-à-dire que ce n'est pas seulement les syndicats qui mobilisent, mais aussi les citoyens et donc je pense qu'il faut continuer jusqu'à la victoire".

Mélange des genres

Sauf que, comme le souligne le service désintox de Libération, l'émission diffusée le 24 septembre a été enregistrée avant que la marche du 23 septembre n'ait lieu. Raquel Garrido ne pouvait donc pas connaître la teneur de cet "événement inédit".

Ce mélange des genres et sa venue sur C8 début septembre a suscité de nombreuses réactions. Notamment lorsque la porte-parole s'est présentée comme journaliste à une conférence de presse d'Edouard Philippe, le 31 août dernier, lorsque le Premier ministre a présenté les ordonnances visant à réformer le code du travail.

"Stupéfiant délire"

"L'arrivée de Raquel Garrido sur C8 a polarisé la hargne de la caste", avait défendu Jean-Luc Mélenchon, dans une note de blog consacrée au "stupéfiant délire" de "la scène médiatique" sur les "Insoumis".

"Mon objectif est d'assurer qu'il y ait dans le paysage audiovisuel français une représentativité", expliquait Raquel Garrido sur le plateau de BFMTV, interrogée par Ruth Elkrief, le 22 septembre dernier. Ajoutant: "Le buzz qu'il y a eu autour de moi, autour de ma participation à cette émission et les attaques dont j'ai été l'objet, c'est pour moi purement une vocation de censure".

Magali Rangin