BFMTV

Questions pour un champion au Louvre: un tournage aux règles très strictes

Samuel Etienne au Louvre pour "Questions pour un champion"

Samuel Etienne au Louvre pour "Questions pour un champion" - Capture d'écran

Le célèbre jeu de France 3 s'installe le temps de deux épisodes, dans le plus célèbre musée parisien.

Quand le Louvre se transforme en plateau de jeu télévisé. Ces jeudi et vendredi, à 18h10, France 3 diffuse deux émissions spéciales de Questions pour un champion, tournées en partie dans le célèbre musée parisien.

C'est la première fois que le Louvre ouvre ses portes à un jeu télé de la chaîne - et forcément, ceci ne s'est pas fait sans conditions. Interrogé par nos confrères du HuffPost, le présentateur de l'émission Samuel Etienne a détaillé le cahier des charges "très strict" que la production avait dû suivre à la lettre.

Lumière froides et maquillage à distance raisonnable

"Nous avons dû utiliser des lumières froides et nous maquiller loin des œuvres pour éviter qu'un grain de poudre ne se pose dessus", a-t-il raconté.

Le tournage s'est déroulé un mardi (jour de fermeture du musée) en juillet, "car il était hors de question de déranger le public". Malgré ces quelques règles, l'expérience a été hors du commun pour l'animateur et les joueurs.

"C'était génial d'avoir le Louvre rien que pour nous. C'est magique d'entrer dans des salles que l'on a connu bondées. On a tourné toute la journée avec une équipe légère de trois caméras pour ne pas dénaturer le musée", a-t-il confié. 

Entre la Joconde et la Vénus de Milo

Seule la deuxième manche du jeu, "Le quatre à la suite", a été filmée au Louvre. Les téléspectateurs pourront ainsi voir les candidats s'affronter, lors du premier épisode de jeudi, devant La Joconde de Léonard de Vinci, Le Radeau de la méduse de Théodore Géricault ou encore la Victoire de Samothrace. Vendredi, on les retrouvera dans les salles des Noces de Cana de Véronèse, de la Vénus de Milo et celle du Grand sphinx de Tanis.

"Concrètement, on a une question sur la Joconde qu'on pose à côté de la Joconde mais parfois l'œuvre est un prétexte ou une accroche pour emmener vers un sujet plus large", a expliqué Samuel Etienne.

Les autres manches se sont déroulées dans le cadre habituel, en plateau au Pré-Saint-Gervais.

N.B.