BFMTV

Pourquoi ça sent le sapin pour Nouvelle Star

La demi-finale de Nouvelle Star, mardi 26 avril. Laurie Cholewa meuble, les jurés s'ennuient... Les seuls à frissonner un peu sont les candidats.

La demi-finale de Nouvelle Star, mardi 26 avril. Laurie Cholewa meuble, les jurés s'ennuient... Les seuls à frissonner un peu sont les candidats. - Capture d'écran - D8

Entre des audiences en berne et la haine tenace que Cyril Hanouna lui voue, Nouvelle Star semble mal partie pour connaître une treizième saison.

On n'a plus les poils. Envolé le frisson au moment du verdict. Disparu le plaisir de découvrir des interprétations originales. Même les bons mots d'André Manoukian ne nous font plus ni chaud ni froid. Et l'excitation de voir JoeyStarr rentrer (gentiment) dans le lard des candidats est, elle aussi, retombée.

Cette douzième saison de Nouvelle Star sonne-t-elle le glas du télé-crochet de D8? Nous avons trouvé cinq raisons qui laissent à penser que oui. 

> Des polémiques

Avant la fameuse gifle administrée au chroniqueur de Touche pas à mon post! par JoeyStarr, montée en épingle par Cyril Hanouna aussi hystérique qu'opportuniste, il y a eu l'épisode plus vite oublié, du candidat coréen. Essuyant les moqueries franchouillardes des membres du jury, le malheureux Dukhwan, a été congédié avec un certaine condescendance et un brin de racisme. Et la production n'a pas manqué de jouer Gangnam Style lors de son passage. Mais cela a beaucoup moins ému les internautes que le sort de Gilles Verdez. Le pire, c'est que les audiences n'en ont pas profité. 

> Des candidats transparents

Des candidats sans grand charisme, qui explorent un répertoire désuet sans y ajouter d'originalité. "Trop propres" et "léchés", comme l'a dit de nombreuses fois JoeyStarr. Et livrant certes d'honnêtes interprétations de morceaux de variétés, mais peu susceptibles de faire "transpirer la moustache" d'André Manoukian, ni "mettre les poils" à Elodie Frégé. Et encore moins aux téléspectateurs. La version jazzy de Partir un jour par Patrick, ou la version thé dansant de Creep par Pierre ne sont pas près de faire oublier le Moi Lolita de Julien Doré en 2007.

Peut-être est-ce là le signe que le concept du télé-crochet a fait son temps.

> Un Hanouna remonté

Cyril Hanouna n'apprécie pas beaucoup Nouvelle Star, dont il a pourtant animé les neuvième et dixième saison. Il aurait même "juré la mort" du télé-crochet, selon Benjamin Castaldi interrogé par Puremédias en 2015. Si au moment de son départ, en 2014, Cyril Hanouna clamait son amour pour le télé-crochet ("c’était une super émission qui était très bien produite par Fremantle"), dès 2015, le ton a changé. Nouvelle Star était finalement "une émis­sion chian­tis­sime" qui le "gonflait". En cause, selon Puremédias, les relations entre Cyril Hanouna et le producteur de Nouvelle Star, Fremantle, qui se seraient tendues au cours de la deuxième saison.

Voir un de ses chroniqueurs être souffleté par JoeyStarr n'a pas arrangé les choses. L'animateur ne se prive pas de moquer les audiences de l'émission et de dire que... "c'est de la merde"! 

> Un JoeyStarr en sous régime

Il est certes le seul juré avoir essayé de faire sortir le show de sa torpeur et les candidats de leurs reprises convenues. "Foutez-vous dans la merde!". "Proposez-nous autre chose!", a-t-il tenté. Mais dès le début de la saison, on a été surpris de découvrir un JoeyStarr plutôt "gentil", voire consensuel. Et bien moins pertinent que lorsqu'il était juré dans Talent Street.

Peu de punchline, ("Justin Bieber, je le conchie") et par moment même, peu d'intérêt de la part de la moitié de NTM. Quand il n'est pas entrain d'asticoter André Manoukian comme on le ferait avec un vieux chien, de provoquer de fausses altercations avec Sinclair, il vote au hasard ("j'ai appuyé sur le premier bouton qui venait"), regarde son téléphone, fait mine de dormir, peine à justifier ses choix ("je t'ai mis un bleu parce que voilà")... Eclipsant les autres jurés mais sans être constructif.

On regrette même son (immense) stoïcisme face au massacre de ses propres morceaux par des candidats terrorisés, façon vieux lion fatigué. 

> Des audiences à bout de souffle

Douze saisons, en âge de téléréalité, c'est beaucoup. Et Nouvelle Star accuse un peu le coup. Le concept a lassé les téléspectateurs et les audiences se sont effritées. Concurrencé par The Voice, Nouvelle Star n'en finit pas de dégringoler. Et si l'épisode de la gifle a dopé l'audience de Touche pas à mon poste! les jours suivants, Nouvelle Star n'en a pas profité, enregistrant le 26 avril son pire score, avec moins de 600.000 téléspectateurs. Il est loin le temps où fraîchement débarquée sur D8 en 2012, la 9e saison réunissait 1,8 million de téléspectateurs. 

https://twitter.com/Radegonde Magali Rangin Chef de service culture et people BFMTV