BFMTV

Pierre Ménès dévoile son salaire pour TPMP: "700 euros par émission, c'est assez insignifiant"

Pierre Menès dans "Les Grandes Gueules", le 17 août 2017

Pierre Menès dans "Les Grandes Gueules", le 17 août 2017 - RMC

Le journaliste rejoindra la bande de chroniqueurs de Cyril Hanouna à la rentrée dans son talk-show Touche pas à mon poste! sur C8 et assure qu'il ne fait pas l'émission pour l'argent.

A l'instar de Dominique Farrugia, Titoff, Rachid Arhab ou Tom Villa, Pierre Menès sera l'un des nouveaux visages de Touche pas à mon poste! à la rentrée. Le journaliste, chroniqueur dans le Canal Football Club, rejoint Cyril Hanouna pour son talk-show à succès sur C8. De passage dans Les Grandes Gueules sur RMC ce jeudi 17 août, il a profité de l'occasion pour évoquer cette arrivée dans TPMP, révélant au passage son salaire dans l'émission.

Celui qui sera présent autour de la table de chroniqueurs "une fois par semaine" a tenu à répondre à tous ceux qui l'accusaient notamment de ne rejoindre l'émission de C8 "que pour l'argent" et assuraient qu'il allait se faire "humilier". Car selon lui, ces critiques lui ont donné "encore plus envie" de faire" ce programme, qui reviendra à l'antenne le 4 septembre.

"Je ne me déguise pas et je ne mange pas de la merde"

A la question de savoir si l'argent avait été une de ses motivations pour intégrer la bande à Hanouna, Pierre Menès réplique aussitôt: "Non, car c'est assez insignifiant niveau pognon". Et de préciser son cachet par émission: "C'est 700 balles".

Alors qu'on lui rappelle que la somme de 700 euros n'est pas véritablement "insignifiante pour les Français", le journaliste répond: "Pour la majorité des Français, je veux bien le reconnaître. Pour moi, par rapport à mes autres activités, ce n'est pas ça qui m'a décidé. Mais je ne crache pas dessus..."

Après avoir pris la défense de Cyril Hanouna et son public, Pierre Ménès a expliqué qu'il a accepté de participer à l'émission cette année, alors qu'il ne l'aurait pas fait la saison dernière en raison "du casting". Mais les nouvelles recrues et les départs de certains l'ont fait changer d'avis. Le journaliste a également imposé ces conditions: "Cyril est au courant. Je ne me déguise pas et je ne mange pas de la merde".

Fabien Morin