BFMTV

ONPC: François Ruffin donne la parole à un cheminot dans le public

François Ruffin sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché", le 14 avril 2018

François Ruffin sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché", le 14 avril 2018 - France 2

Le député Picardie debout de la première circonscription de la Somme était invité du talk-show de Laurent Ruquier ce samedi 14 avril sur France 2.

Il était l'invité politique d'On n'est pas couché ce samedi 14 avril sur France 2, mais François Ruffin a partagé son temps de parole avec celles et ceux qui manifestent actuellement en France. Le temps de quelques minutes, le député Picardie debout de la première circonscription de la Somme a notamment invité un cheminot présent dans le public a expliqué sa situation.

"Mon objectif est de parler pour, des fois laisser la parole et aussi donner des visages", a expliqué François Ruffin, avant de demander à Alexandre, salarié à la SNCF et présent dans les rangs du public, de le rejoindre sur le plateau pour éclaircir les "fantasmes" parfois véhiculés autour du statut de cheminot.

"Quels sont nos avantages?"

"En comptant tous les avantages qu'il a, il est à 1.800 euros net par mois après des années d'ancienneté, fait d'abord savoir François Ruffin. Il sait qu'il partira à la retraite à 64 ans, pas avant, et qu'il touchera entre 1100 et 1200 euros. Voilà ce qu'on veut nous vendre comme étant le statut à abattre."

Invité par Yann Moix à témoigner, Alexandre a alors évoqué son statut, défiant "n'importe qui à me dire quels sont nos avantages". "Parce que même l'emploi à vie, ça n'existe pas a la SNCF. Je suis représentant du personnel et je peux vous dire que des conseils de discipline avec licenciements pour des gens qui sont au 'statut', ça existe.", a-t-il expliqué.

Après l'intervention de ce salarié de la SNCF, François Ruffin a ensuite invité une déléguée syndicale employée chez Carrefour à témoigner à son tour à ses côtés sur la grève nationale en cours dans l'entreprise.

F.M.