BFMTV

Mort de Maurice Benichou, acteur dans Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain

Maurice Benichou, acteur dans Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain

Maurice Benichou, acteur dans Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain - UGC

Acteur et metteur en scène de théâtre, Maurice Bénichou est mort à l'âge de 76 ans dans la nuit de vendredi à samedi. Il a joué avec les plus grands: Michael Haneke, Costa-Gavras et Claude Zidi.

Dans le cœur des Français, il restera à jamais Dominique Bretodeau, ce quinquagénaire ému de retrouver sa boîte à souvenirs dans Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet. Acteur et metteur en scène de théâtre, Maurice Bénichou est mort à l'âge de 76 ans dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte Le Figaro

Il commence sa carrière en 1968, alternant cinéma et théâtre. Sur le grand écran, il apparaît dans Paris n'existe pas, une comédie avec Serge Gainsbourg, puis dans quelques films marquants des années 1970: Les Camisards de René Allio, Un éléphant ça trompe énormément d'Yves Robert, L'Animal de Claude Zidi et I... comme Icare d'Henri Verneuil.

Acteur fétiche de Michael Haneke et voix chez Joann Sfar

En parallèle, il collabore avec Patrice Chéreau et Peter Brook. Du Théâtre du Gymnase à Avignon en passant par les Bouffes du Nord et Chaillot, il joue Carlo Goldoni (Le Marquis de Montefosco), Bertolt Brecht (Dans la jungle des villes), William Shakespeare (Le Songe d'une nuit d'été) et Anton Tchekhov (La Cerisaie). Dans les années 1970, il se lance aussi dans la mise en scène. 

Dans les années 1990 et 2000, Maurice Bénichou apparaît également chez Costa-Gavras (La Petite Apocalypse), Eric Rochant (Les Patriotes), Michael Haneke (Code inconnu, Le Temps du loup et Caché) et surtout dans Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet. Plus récemment, on l'a vu dans Paris de Cédric Klapisch et entendu dans Le Chat du Rabbin de Joann Sfar et Antoine Delesvaux. Il prêtait alors sa voix au rabbin Sfar.

"Je pense très fort à Maurice Bénichou, à ses proches et à ceux qui ont eu la chance de travailler avec lui ou de le voir jouer", a écrit sur Instagram Joann Sfar. "Le théâtre et le cinéma ont perdu un géant. Surprenant à chaque mot. De la plus désarmante tendresse à la dureté des pierres."
Jérôme Lachasse