BFMTV

Les Guignols vont rebondir... aux Etats-Unis

Les marionnettes de Sylvester Stallone et de Patrick Poivre d'Arvor aux "Guignols", en 2012.

Les marionnettes de Sylvester Stallone et de Patrick Poivre d'Arvor aux "Guignols", en 2012. - Kenzo Tribouillard - AFP

Disparus du petit écran en France, Les Guignols de Canal+ vont renaître aux Etats-Unis.

Ironie du sort pour ceux qui ont fustigé pendant 30 ans la "World company", archétype de la multinationale américaine, dirigée par la marionnette de Sylvester Stallone, cynique en diable. Les Guignols, disparus définitivement du petit écran en France le 22 juin dernier, pourraient renaître aux Etats-Unis.

La chaîne Fox est en effet en train de développer une version américaine de feus nos Guignols, selon une information de Variety. C'est la société de production Propagate, qui est chargée du projet, en partenariat avec Vivendi - maison-mère de Canal+.

L'équipe parisienne de production des Guignols planche actuellement sur un pilote pour le présenter à Fox. Le programme, qui n'a pour l'instant pas de nom, devrait durer une demie-heure. 

"Je peux dire une connerie?"

Lancée en 1988 par Alain de Greef, et longtemps présentée en direct juste avant le JT de 20H des autres chaînes, copiée dans le monde entier, l'émission a marqué le langage courant avec de nombreuses répliques: le "A tchao bonsoir" et le "Voilà, sans transition" de PPD, le "Mais euuuuh" de François Bayrou ou le "Je peux dire une connerie?" du gardien de but Fabien Barthez.

"Les Guignols sont devenus un morceau de l'histoire de la télévision française, et nous espérons pouvoir rendre le programme aussi culte aux Etats-Unis", a déclaré Matthieu Porte, directeur général adjoint de Vivendi Entertainment.

Donald Trump et Kim Kardashian

Ben Silverman, qui dirige Propagate a pour sa part assuré que le show ne parlerait pas juste de politique mais aussi de pop culture. A défaut de recycler les marionnettes de ce pauvre PPD et de Jacques Chirac, Vivendi pourra au moins réutiliser celles de Donald Trump, de Kim Kardashian et de Kanye West.

M. R.