BFMTV

Les 12 coups de midi: les 3 fois où Paul a relevé des erreurs dans les questions

Paul des 12 Coups de Midi

Paul des 12 Coups de Midi - Capture d'écran TF1

Le grand champion de l'émission Les 12 coups de midi, éliminé ce jeudi, a brillé durant plusieurs mois grâce à ses nombreuses connaissances. Un niveau de culture générale qui l'a plusieurs fois amené à relever des bourdes de la production.

Après 153 participations, Paul a été éliminé ce jeudi de l'émission Les 12 coup de midi. Le candidat de 19 ans, atteint du syndrome d'Asperger, a brillé durant plusieurs mois grâce à son haut niveau de culture générale. Des connaissances qui lui ont d'ailleurs permis, à plusieurs reprises, de relever des bourdes de la production. Retour sur les erreurs repérées par celui qui a été affectueusement surnommé "Wiki Paul".

1 - Henri III et Henri II 

Le mardi 14 mai, Paul, qui est champion depuis le 29 avril, se distingue en repérant une erreur dans une question sur les rois de France. "En 1507, quel roi de France a fait de Léonard de Vinci son peintre et ingénieur personnel?", était-il alors demandé. 

"C’est Henri III qui est sous Henri II et Henri II qui est sous Henri III", avait alors expliqué le candidat en découvrant les quatre réponses proposées, à savoir Louis XII, François 1er, Henri II et Henri III. "Je dis toujours la vérité. Et là je suis sûr et certain que c’est une erreur".

De quoi amuser les téléspectateurs mais aussi l'animateur Jean-Luc Reichmann. "Nom de Dieu… Mais qu’est-ce qu’il dit? Il est en train de mettre toute la production au chômage!", avait lancé le présentateur.

2 - Guillaume Apollinaire

Le mercredi 22 mai, c'est une question sur Guillaume Apollinaire qui fait tiquer le jeune candidat de 19 ans. Celle-ci assurait que l'auteur d'Alcools était mort en 1917. 

"C’est bien 1918, il est mort deux jours avant l’Armistice. Le 9 novembre!", s'est exclamé Paul, qui est étudiant en histoire à Grenoble. "Il est mort de la grippe espagnole et il était aussi gravement blessé. Il a passé toute la fin de la guerre à l’hôpital", avait-il lancé, à la surprise générale.

3 - Théodore Monod

Fin septembre, l'étudiant en histoire avait une nouvelle fois relevé une faute au moment de répondre à une question sur des pâtissiers (il devait alors trouver l'intrus parmi Pierre Hermé, Louis Ernest Ladurée et Théodore Monod).

Au moment de donner la bonne réponse, qui était Théodore Monod (célèbre scientifique naturaliste français, et non pâtissier), Paul a fait remarquer, que Monod s'écrivait avec un "d" et non un "t" comme l'avait fait la production. 

"Oh la vache... Oh la boulette.... Vous pouvez rectifier sans que personne ne s'en aperçoive?", avait aussitôt réagi Jean-Luc Reichmann - le "t" s'était alors transformé en "d". "Alors, on est content?", avait demandé, amusé, l'animateur au candidat. "Ah ben voilà, c'est bon là, c'est bien là! Je suis un psychopathe. Je n'aime pas les fautes!", avait répondu Paul.
Nawal Bonnefoy