BFMTV

Le pied de nez de Morandini aux journalistes en grève d'iTELE

Jean-Marc Morandini a présenté le premier numéro de "Morandini Live" le 17 octobre 2016

Jean-Marc Morandini a présenté le premier numéro de "Morandini Live" le 17 octobre 2016 - iTélé

Alors qu'il a lancé lundi son Morandini Live sur iTELE, l'animateur ne semble pas préoccupé le moins du monde par la grève des journalistes qui a suivi son arrivée sur la chaîne info.

Une grève? Quelle grève? Lorsque Jean-Marc Morandini prend l'antenne sur iTELEà 18 heures pour sa nouvelle émission, Morandini Live, difficile de croire que dans les coulisses, la colère gronde. Ce mardi, au lendemain de sa première émission chaotique, les journalistes de la chaîne d'info du groupe Canal+ ont voté la reconduction de leur grève avec 81% des voix.

Pourtant, sur son blog jeanmarcmorandini.com, l'animateur de Crimes sur NJR12 a préféré assurer sa promotion et se féliciter d'avoir "boosté les audiences" d'iTELE. Avant d'ajouter en fin d'article que ses collègues continuent de leur côté de contester sa présence.

"Les audiences Médiamétrie sont tombées ce matin à 11h et montrent que l'émission entre 18h et 19h a doublé le nombre de téléspectateurs sur cet horaire où habituellement 50.000 personnes regardent la chaîne. (...) Pendant ce temps les journalistes d'iTELE ont massivement voté ce matin pour la reconduction de la grève", peut-on lire.

Des conditions un peu particulières

Au moment de clôturer son deuxième numéro, le présentateur s'est contenté de glisser qu'une fois encore, son émission avait été réalisée "dans des conditions un peu particulières", avant de remercier "ceux qui ont aidé au sein d'iTELE". 

La rédaction de la chaîne d'info est en conflit ouvert avec la direction depuis l'annonce de l'arrivée de Jean-Marc Morandini, mis en examen pour corruption de mineurs. Les journalistes demandent notamment de suspendre l'animateur, le temps que justice soit faite.

Nawal Bonnefoy