BFMTV

L'Amour est dans le pré: comment la production a assuré le suivi psychologique des agriculteurs

L'Amour est dans le pré débute ce 26 août sur M6

L'Amour est dans le pré débute ce 26 août sur M6 - M6

Pour la 14e saison de l'émission, M6 a renforcé le soutien psychologique proposé aux participants et a effectué un meilleur tri du courrier envoyé, pour s'assurer que leurs prétendants et prétendantes leur correspondaient.

Rentrée oblige, la nouvelle saison de L'Amour est dans le pré démarre ce lundi 26 août à 21h05 sur M6. L'émission, qui aide des agriculteurs et des agricultrices à trouver le grand amour, compte pour cette 14 édition 13 participants, parmi lesquels dix hommes et trois femmes, âgés de 33 à 60 ans. Et comme tous les ans, cette nouvelle saison s'annonce pleine d'émotion, au regard des portraits des agriculteurs et agricultrices diffusés en janvier.

Mais participer à une telle émission peut s'avérer délicat pour des hommes et des femmes qui ont un parcours amoureux compliqué, qui n'ont eu que très peu de relations sentimentales ou qui n'ont même parfois jamais eu de relations intimes avec une autre personne. Au cours de l'émission, il n'est ainsi pas rare que les participants se retrouvent dans des situations inconnues qu'ils ne savent pas gérer.

L'intervention précoce d'une psychologue

C'est pourquoi pour cette 14e saison, la production de L'Amour est dans le pré a renforcé le suivi psychologique des candidats et candidates, comme l'a expliqué Karine Le Marchand lors d'une conférence de presse en juillet dernier.

Cette année, pour la première fois depuis le début de l'émission en 2006, la psychologue de l'émission est par exemple intervenue auprès des agriculteurs avant même la remise du courrier et le début du tournage.

"Cette année pour la première fois, certains agriculteurs ont eu recours à notre psychologue avant la remise du courrier. D’habitude ça commence après, mais là ils étaient nombreux à vouloir être accompagnés pour ne pas choisir la mauvaise personne", a affirmé l'animatrice dans des propos rapportés par le Huffington Post.

"On a fait plus gaffe"

La production a par ailleurs effectué un tri du courrier reçu par les participants plus minutieux encore que lors des saisons précédentes.

"Il n'y a pas eu énormément de courrier. On a été très vigilants dans la sélection, a déclaré Karine Le Marchand selon 20 Minutes. Quand tu as un Didier (un éleveur n'ayant jamais eu de relations amoureuses, NDLR) ou un Laurent, tu ne leur donnes pas la lettre d’une fille qui se pavane sur Instagram."

Les candidatures qui ne correspondaient pas du tout au profil et aux attentes des candidats ont ainsi été écartées. "On avait vraiment conscience que, si ça ne marchait pas avec nous (...) cela aurait pu avoir un impact plus dur. Inconsciemment, peut-être, on a fait plus gaffe", a estimé Karine Le Marchand.

Juliette Mitoyen