BFMTV

JoeyStarr: un salaire à 200.000 euros pour sa fiction sur TF1?

JoeyStarr dans la série "La main du mal", diffusée en novembre 2016

JoeyStarr dans la série "La main du mal", diffusée en novembre 2016 - TF1

Le rappeur et acteur JoeyStarr a joué dans la fiction La main du mal, dont les deux épisodes ont été diffusés en novembre dernier sur TF1.

Après la musique et le cinéma, JoeyStarr trace aussi sa route à la télévision depuis quelques temps. Que ce soit comme juré (Nouvelle Star sur C8, Talent Street sur France Ô) ou comme comédien dans des fictions (Dix pour cent sur France 2). Les 7 et 14 novembre derniers, l'ancien rappeur de NTM s'est illustré dans la mini-série La main du mal sur TF1, dans laquelle il donnait notamment la réplique à Grégory Fitoussi, Mélanie Doutey et Elodie Frégé. Une participation qui a un prix, comme le rapporte Télé 2 semaines dans une enquête à paraître sur les salaires de la télévision.

Selon le magazine, JoeyStarr a touché la somme de 200.000 euros pour tourner dans les deux épisodes de la série réalisée par Pierre Aknine. Celui qui avait montré ses talents d'acteur dans Polisse ou le récent Les Gorilles était payé 9.000 euros brut par jour de tournage (22 au total). Une somme à laquelle nos confères ajoutent 20.000 euros pour l'agent de la star.

Livre, télévision, cinéma...

Dans la fiction La main du mal (qui a réuni en moyenne 5,3 millions de téléspectateurs par épisode), JoeyStarr incarnait Luc Follet, un homme qui a sauvagement assassiné sa femme, mais qui parvient à sortir libre de son procès grâce à son avocat. Vexé que ce dernier refuse de lui serrer la main, trop écoeuré par le sadisme de son client, il décide alors de s'en prendre à sa femme...

JoeyStarr, qui réfléchit actuellement à un biopic au cinéma de son groupe NTM avec son complice Kool Shen, a publié en novembre le livre Pensées, répliques & autres tac-tac aux éditions du Cherche-Midi. Le public pourra le retrouver prochainement dans les salles obscures à l'affiche de la nouvelle comédie de Philippe Lacheau, Alibi.com.

Fabien Morin