BFMTV

JoeyStarr dans Nouvelle Star: "Je suis juré, pas assistante sociale"

JoeyStarr rejoint le jury de "Nouvelle Star"

JoeyStarr rejoint le jury de "Nouvelle Star" - D8

Le rappeur et acteur enfile le costume de juré pour la 12ème saison de Nouvelle Star qui démarre ce mardi 16 février sur D8. L'ancien leader de NTM va dynamiter le programme. Mais ce musicien, qui tient à la revendiquer, ne va pas se priver également de faire parler sa "sensibilité". Entretien.

Tous les regards seront tournés vers lui. Sans doute malgré lui, d'ailleurs. Mais il est certain que l'arrivée de JoeyStarr au sein du jury de Nouvelle Star, dont la 12ème saison démarre ce mardi 16 février sur D8, ne va pas passer inaperçue. Pourtant, le principal intéressé, qui rejoint André Manoukian, Sinclair et Elodie Frégé dans le jury, ne tient pas spécialement à voler la vedette à ses petits camarades de jeu. Pour BFMTV.com, le rappeur, devenu comédien, revient sur cette expérience.

Qu'est-ce qui vous a convaincu de devenir juré de Nouvelle Star?

J'ai suivi Pierre Mathieu, le nouveau producteur de l'émission. Il a eu les arguments pour me convaincre. On sortait de Talent Street (émission de talents sur France Ô où JoeyStarr était juré, NDLR) ensemble, ça s’était bien passé, j’avais l’impression d’être à ma place. Comme il sait que j’aime la musique avec un grand M, il a pensé à moi. Mais j’avoue que je n’avais jamais vraiment regardé ce programme, sauf par la lorgnette du bêtisier.

Comment s'est passée votre intégration dans le jury?

La mécanique s’est opérée tout de suite entre nous, car on est tous musiciens. Il n'y a pas de producteurs ou de frustrés parmi nous, que des vrais musiciens. Aucun ego ne s'est affiché, on n’a pas eu à se poser de questions, ça a fonctionné tout de suite.

Vous n'avez pas eu de mal à juger des jeunes qui viennent souvent remplis d'espoir?

Ca, je m’en fous! Mettons-nous d’accord, eux, ce sont des compétiteurs, nous on est jurés, pas des assistantes sociales. Les candidats viennent, ils se mettent à nus. Nous, on est là pour capter ce qu'ils nous livrent. Après le stress, leurs rêves… La compétition, c’est comme la vie. Et la vie, elle n’est pas tendre. Heureusement qu'ils ont leurs rêves, leurs espoirs, ça fait partie du paquetage, mais moi je n’ai pas à tenir compte de ça... Après quand on me dit: "Vous allez être méchant!", c'est hors de propos. Je suis juste juré et je ferai aussi parler ma sensibilité, c'est le propre d'un musicien...

L'animatrice Laurie Cholewa entourée des quatre membres du jury de "Nouvelle Star" version 2016:  André Manoukian, Sinclair, Elodie Frégé et JoeyStarr.
L'animatrice Laurie Cholewa entourée des quatre membres du jury de "Nouvelle Star" version 2016: André Manoukian, Sinclair, Elodie Frégé et JoeyStarr. © D8

"Ta sympathie, je n'en ai rien à foutre"

Auriez-vous pu vous retrouver de l'autre côté de la table et être vous même candidat dans ce genre d'émission à vos débuts?

Non, à mon époque, on vivait un peu dans un microcosme. Moi, je me suis appelé Nique Ta Mère (NTM), et quand tu t’appelles Nique ta Mère dans les années 1990, c’est pas pour signer dans une maison de disques. J’ai postulé une seule fois dans une maison de disques et la première chose qu’on nous a dit au premier rendez-vous, c’est: "Il vous faut un parolier". Donc tu imagines... Nous, on était content de ne pas être compris. On faisait de la musique pour nous.

Les gens vont découvrir une autre facette de vous avec un côté plus déconneur. Ce qui n'est pas le visage que les médias montrent en général de vous...

Je m’appelle pas non plus Henri Salvador! Jusqu’à présent, les médias ont essayé de raconter des conneries sur moi, parce que mes journées fonctionnent à l’humeur, que je suis un être humain et que ta sympathie, je n’en ai rien à foutre. On parle de violence quand il y a de la virulence, on confond tout… Ce n’est pas parce que je me retrouve à passer sept mois à Fleury que je suis le pire des enfoirés... Il faut commencer à mettre les clichés de côté. Je passe mes journées à déconner, mon entourage le sait, les gosses aussi. Mais je ne fais pas de porte-à-porte, je ne souris pas pour rien, je ne suis pas speakerine, je n’ai rien à vendre, je veux être jugé sur ce que je fais. Et malheureusement, je suis arrivé dans la musique à une époque où si on ne tapait pas du poing sur la table, personne ne nous écoutait.

Avec votre venue dans le jury, D8 espérait amener des candidats dont les univers seraient plus proches du vôtre. Ca n'a pas été cas. Le comprenez-vous?

Nouvelle Star est pas mal estampillée pop-rock, elle a une couleur. Il faut le temps que ça se mette en place. Ca s'inscrira peut-être après cette saison...