BFMTV

Cyril Hanouna officiellement candidat à la présidence de France Télévisions

Cyril Hanouna

Cyril Hanouna - Martin Bureau - AFP

C'est sous le slogan "La France Télévisions forte" que l'animateur de D8 et Europe 1 a choisi de se présenter à la présidence de France Télévisions.

L'animateur de D8 et Europe 1 a confirmé à l'AFP avoir véritablement déposé un dossier de candidature à la présidence de France Télévisions devant le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Lundi 2 mars, Cyril Hanouna, 40 ans, avait annoncé sa candidature sur le plateau de son émission Touche pas à mon poste, diffusée sur D8. "J'ai décidé, en accord avec D8 et le gouvernement, de postuler et de me présenter à la présidence de France Télévisions", avait-il déclaré avant de d'annoncer un programme plein d'humour, reprenant l'anaphore employée par François Hollande au moment des élections présidentielles de 2012:

"Moi président de France Télévisions, je remplacerai tous les génériques par Color Gitano de Kendji. Moi président de France Télévisions, David Pujadas présentera le JT avec un retourné de perruque tous les soirs. Moi président de France Télévisions, Patrick Sébastien présentera la météo. Moi président de France Télévisions, je rajouterai l'option Thé à la menthe dans Thé ou Café. Moi président de France Télévisions, un Français gagnera Roland Garros tous les ans. Moi président de France Télévisions, On n'est pas couché sera réduit de moitié, elle ne durera que quatre heures. Moi président de France Télévisions, je ferai des économies et Vivement dimanche ne se passera plus sur un canapé mais, sur un clic-clac. Moi président de France Télévisions, je prendrai l'antenne pendant 48 heures pour expliquer les règles de Pyramide aux téléspectateurs".

"La France Télévisions forte"

Jeudi, Cyril Hanouna a de nouveau multiplié les allusions aux formules politiques, en prenant pour slogan "La France Télévisions forte" - référence à "La France forte" de Nicolas Sarkozy lors de la dernière élection présidentielle. Si la candidature de l'animateur de D8 est bien officielle, ces chances de prendre la tête de France Télévisions restent minces puisque le CSA n'étudiera que les candidatures les plus sérieuses.

Romain IRIARTE avec AFP