BFMTV

Caméra cachée, prompteur, télé-achat, tout ce que l'on doit à Pierre Bellemare

Pierre Bellemare animant La tête et les jambes, en 1975.

Pierre Bellemare animant La tête et les jambes, en 1975. - Capture d'écran - Ina

Pierre Bellemare, génial conteur, monument de la télévision et de la radio, est à l'origine de nombreux concepts d'émissions.

Sa voix a bercé des générations d'auditeurs et de téléspectateurs. Pierre Bellemare, qui vient de s'éteindre à l'âge de 88 ans, était non seulement un conteur extraordinaire, capable aussi bien de raconter des histoires de crime passionnel que de vanter les mérites d'une moustiquaire ou d'une méthode de piano, mais aussi un grand précurseur: il est ainsi à l'origine de nombreuses émissions, qu'il a inventées et produites. 

"Avec Jacques Antoine (créateur notamment du Schmilblic ou de Tournez Manège, NDLR), il a inventé la télévision d'aujourd'hui", a déclaré l'animateur Jean-Pierre Foucault ce samedi matin sur notre antenne. Voici tout ce que la télévision doit à la plus célèbre moustache du PAF.

Le prompteur

"Après un voyage aux Etats-Unis, en 1957, j’en ai rapporté le prompteur", évoquait Pierre Bellemare dans les colonnes de France Soir en 2012. C'est donc à lui que l'on doit ce système qui permet aux présentateurs de journaux télévisés et aux animateurs de lire leur texte avec naturel et sans notes.

Les émissions d'aide aux consommateurs

L'animateur Julien Courbet l'a rappelé ce samedi matin sur BFMTV, Pierre Bellemare est celui qui a inventé les émissions d'aide aux consommateurs, sur Europe 1, "cette idée de se dire, 'servons-nous des médias pour aider les gens, pour essayer de régler leurs problèmes'".

Pierre Bellemare a ainsi animé sur Europe 1 une émission intitulée Vous êtes formidables, qui consistait à "mobiliser collectivement les auditeurs pour une cause humanitaire", comme il le racontait dans son autobiographie Ma vie au fil des jours. Il y a également eu l'émission Il y a sûrement quelque chose à faire, qui "offrait une antenne compassionnelle à l'examen de cas individuels de personnes en difficulté". Un concept que Julien Courbet a repris avec son célèbre Sans aucun doute, sur TF1.

La caméra cachée

Dès 1964, Pierre Bellemare anime la déclinaison télévisuelle de Gardez le sourire, émission de Jacques Rouland avec Jacques Legras, sur Europe 1. L'émission, diffusée sur RTF Télévision 2, deuxième chaîne de l'ORTF, première chaîne de l'ORTF, s'intitule La Caméra invisible. Là encore, le concept est emprunté aux Américains et leur "candid camera". On ne compte plus, aujourd'hui, les déclinaisons du concept.

La tête et les jambes

En 1954, Pierre Bellemare lance sur la télévision publique, une émission intitulée Télé Match, qui ouvre une nouvelle ère de jeux. Le principe? Un candidat "intello" peut se faire repêcher par un candidat sportif. Le jeu deviendra La Tête et les jambes, émission mythique du petit écran. Le succès est immédiat, malgré des questions sur lesquelles sécheraient sans doute les candidats de Tout le monde veut prendre sa place.

"Ce qui me frappe aujourd'hui encore", racontait ainsi Pierre Bellemare dans son autobiographie, "c'est la difficulté des questions auxquelles nous soumettions nos candidats, par comparaison avec les quiz qui émaillent la plupart des émissions de jeux actuelles".

L'émission de 1975 ci-dessous, archivée par l'Ina, montre à quel point l'aisance des candidats à l'écran a évolué...

Le télé-achat

Dans les années 1980, Pierre Bellemare s'intéresse au téléachat, après avoir rencontré le créateur d'une émission américaine de ce genre alors inconnu en France. Mainte fois moqué (l'inoubliable sketch des Inconnus sur le Martifouet) et imité, le télé-achat de Pierre Bellemare est un tournant de l'histoire de la télévision.

"Je me suis dit que le moyen d’aller le plus loin dans la privatisation de TF1 était de vendre des objets à la télévision", racontait-il ainsi à France Soir: "J’étais complètement en phase avec Francis Bouygues et Patrick Le Lay qui ont tout de suite compris le concept. Nous avons démarré le télé-achat en mai 1987 et, en octobre, nous avions déjà un retour sur investissement. Extraordinaire… On me reprochait alors d’être tombé dans le mercantile, on me disait: 'Pierre, pas toi!' Heureusement, le regard sur ce genre de pratiques commerciales a changé."

Pierre Bellemare présentera avec Maryse Corson tous les matins pendant 7 ans Le Magazine de l'objet qui deviendra ensuite Téléshopping. Le concept aura même en 1994 sa propre chaîne, Club Téléachat, diffusée sur le câble.

L'animateur a également produit des émissions de télé-achat pour M6: M6 Boutique, présentée par Pierre Dhostel, qui n'est autre que le fils de Pierre Bellemare.
Magali Rangin