BFMTV

C à Vous fête ses 10 ans: comment Anne-Élisabeth Lemoine a boosté le programme

L'animatrice Anne-Elisabeth Lemoine lors de la conférence de presse de France Televisions, le 18 juin 2019 à Paris.

L'animatrice Anne-Elisabeth Lemoine lors de la conférence de presse de France Televisions, le 18 juin 2019 à Paris. - Geoffroy van der Hasselt - AFP

Troisième présentatrice aux commandes de l'émission de France 5, Anne-Élisabeth Lemoine a su faire grimper les audiences. Avec bienveillance et humour.

Ils sont, en moyenne, 1,2 million de téléspectateurs à les retrouver chaque soir. L'équipe de C à Vous, le talk-show d'access prime-time de France 5, fêtera ce vendredi ses 10 ans. Une étape symbolique pour un programme dont les audiences n'ont fait que croître au fil des années, malgré la succession de trois présentatrices. 

Depuis 2017, c'est Anne-Élisabeth Lemoine qui tient les rênes de l'émission. C'est sous son règne que C à Vous a connu son record historique en terme de part d'audience, en décembre dernier avec 1,54 million de téléspectateurs, soit 8,1% de PDA. Succédant à Anne-Sophie Lapix (2014-2017), qui elle-même avait pris la suite d'Alessandra Sublet (2009-2014) elle a su imposer son style, mêlant bienveillance et ténacité, pour assurer le succès du programme.

Présentatrice ou rien

Le choix, pourtant, n'a pas été évident quand la question du remplacement d'Anne-Sophie Lapix s'est posée. À l'époque, Anne-Élisabeth Lemoine officiait comme chroniqueuse et présentatrice remplaçante. 

"Quand vous faites partie des meubles, on ne vous voit presque plus. Moi, je faisais partie de l'équipe, et j'étais efficace dans mon rôle de second, de joker", confiait-elle à RTL en janvier. Assurant que si on ne lui avait pas confié les commandes, après plusieurs années de bons et loyaux services, elle "serait partie": "Je n'aurais pas compris, je me serais sentie désavouée. Je me serais dit qu'on ne croit pas en moi."

France 5 a bien fait de lui faire confiance. Dès la saison 2017-2018, C à Vous réunit en moyenne 1,14 million de téléspectateurs, contre 1,01 l'année précédente, comme le rapportait Le Parisien

Une embellie pour un programme qui s'est toujours bien porté. Après un premier numéro, en 2009, à 60.000 téléspectateurs, Alessandra Sublet avait réussi à réunir un million de fidèles les bons soirs, au bout de deux ans. 

Des questions, mais pas de clash

La marque de fabrique d'Anne-Élisabeth Lemoine, c'est d'établir une atmosphère décontractée avec ses invités et ses chroniqueurs (Patrick Cohen, Pierre Lescure, Maxime Switek, Marion Ruggieri):

"Le clash, ce n’est pas le genre de la maison. Je suis un peu pestouille mais pas méchante", explique-t-elle au Parisien. "Les interviews sont bienveillantes sans être 'brosse à reluire'. On pose les questions qui fâchent, mais sans agressivité. On ne donne pas de leçons. On reçoit tout le monde."

Tout le monde, oui, des chanteurs en vogue (Eddy de Pretto) au sommet de l'État: Édouard Philippe, récemment, ou Nicolas Sarkozy en 2018 sont venus répondre aux questions de l'équipe. 

"Les invités apprécient l’ambiance chaleureuse et bienveillante. C’est ce que me disent les gens que je croise au marché quand j’achète mes tomates", analyse-t-elle.

"On prend plus le temps"

L'émission, imaginé comme un anti-Grand Journal, plus cosy et sans public, a évolué au fil des années. Ce programme durant lequel l'animatrice, ses chroniqueurs et leurs invités se retrouvent autour d'un dîner fait de moins en moins la part belle à la cuisine, pour se concentrer sur l'actualité. Mais l'atmosphère reste intacte, comme l'explique le producteur Pierre-Antoine Capton à l'AFP:

"Dans (C à Vous) on prend plus le temps, loin du rythme effréné des autres émissions et des réseaux sociaux", explique-t-il. Une ambiance cosy, une approche convivial et un climat détendu: la recette du succès? 
Benjamin Pierret