BFMTV

C à vous: Anne-Elisabeth Lemoine revient sur l'échange houleux avec Nicolas Dupont-Aignan

Anne-Elisabeth Lemoine dans C à vous le jeudi 7 mars.

Anne-Elisabeth Lemoine dans C à vous le jeudi 7 mars. - France 5

La présentatrice de C à vous a fait une mise au point, après l'intervention de Nicolas Dupont-Aignan sur son plateau.

Mercredi soir, le plateau de C à vous sur France 5 a été le théâtre d'un échange houleux entre Nicolas Dupont-Aignan, la présentatrice Anne-Elisabeth Lemoine, et son chroniqueur Patrick Cohen. Après avoir accusé le journaliste de défendre les intérêts d'Emmanuel Macron, le président de Debout la France a été prié, par la production, de quitter le plateau.

Avant de commencer son émission jeudi soir, Anne-Elisabeth Lemoine est revenue sur cette scène. Remerciant les téléspectateurs pour leur confiance, elle précise être, avec son équipe, à leur service, "au service d'une information la plus sérieuse et professionnelle possible, mais toujours indépendante".

"Si nous avons invité Nicolas Dupont-Aignan hier, c'est en vertu du pluralisme, auquel le service public que nous représentons est profondément attaché et à l'occasion du prochain scrutin européen, auquel le président de Debout la France est candidat", commente la journaliste.

"Le débat et l'échange devenaient impossible"

"L'Europe, c'était d'ailleurs hier soir, la première question de Patrick", ajoute-t-elle, avant de préciser que l'homme politique n'a pas répondu "à la question factuelle chiffrée" ni développé "de contre-argument", mais a proféré à l'encontre de Patrick Cohen "des accusations infondées, des invectives".

"Le plateau de C à vous n'est pas le premier à être le théâtre de la stratégie du buzz et du clash adoptée depuis plusieurs années par Nicolas Dupont-Aignan", dénonce-t-elle en faisant référence à une interview de 2017 où il a aussi quitté le plateau du journal de TF1 d'Audrey Crespo-Mara. Anne-Elisabeth Lemoine précise:

"Aujourd'hui, Nicolas Dupont-Aignan affirme que c'est d"un commun accord qu'il a quitté le plateau de C à vous au moment qui était prévu. C'est faux. C'est bien nous qui avons décidé de mettre un terme prématuré à cette interview. Le débat et l'échange devenaient impossible."
Jérôme Lachasse