BFMTV

"Blague" choquante de Bigard dans TPMP: le CSA saisi

Jean-Marie Bigard dans TPMP

Jean-Marie Bigard dans TPMP - Capture d'écran C8

Cette "blague" douteuse, qui avait choqué les téléspectateurs lundi, a été supprimée lors de la rediffusion de l'émission mardi matin. Le CSA a également été saisi.

Venu promouvoir son dernier spectacle sur C8, Jean-Marie Bigard a cru bon de faire une "blague" sur le viol. Invité lundi soir dans Touche Pas à Mon Poste!, le comique, connu pour son humour graveleux s'est lancé dans une "plaisanterie" au sujet d'une femme se faisant abuser par un médecin pour lui montrer ce qu'était une "déchirure". Il était 21h15.

En réaction à cette sortie, Cyril Hanouna a aussitôt lancé que cette "blague" n'était "pas du tout cautionnée", tandis que le chroniqueur Gilles Verdez a assuré être "très choqué. 

Cette "boutade" est loin d'être passée, du côté des téléspectateurs. Selon une information du Figaro, que le CSA nous a confirmée, le CSA a enregistré une trentaine de saisines. L'extrait en question, qui n'est pas dispo en replay, a été supprimé lors de la rediffusion de l'émission mardi matin.

Soutien des gilets jaunes

Ce même soir, Jean-Marie Bigard avait réitéré son soutien aux gilets jaunes, et appelé à une "révolution mondiale". En colère contre François Berléand après ses propos sur le mouvement social, il a ainsi déclaré: 

"Je suis choqué parce [que Berléand] démarre sa phrase en disant 'ils ne se rendent pas compte qu'il y a des gens qui travaillent'. Mais les gilets jaunes travaillent, hein!" (...) "Je souhaite que les gilets jaunes deviennent une révolution mondiale. On est champions du monde de la révolution et je souhaite qu'on aille à la chasse aux gros, pas à la chasse aux petits."

Nawal Bonnefoy