BFMTV

Après son "tacle" sur les footballeurs, Anne-Sophie Lapix a trouvé la polémique "invraisemblable"

Anne Sophie Lapix, le 4 septembre 2017, avant son premier JT sur France 2

Anne Sophie Lapix, le 4 septembre 2017, avant son premier JT sur France 2 - Delphine Ghosarossian - FTV

Son lancement avant un reportage sur le football et l'argent en plein JT lui avait valu une pluie de critiques. Quelques jours plus tard, Anne-Sophie Lapix déplore les proportions prises par cette polémique.

La phrase avait provoqué un flot de critiques. Le 13 juin dernier, à la veille de l'ouverture de la Coupe du Monde 2018 en Russie, Anne-Sophie Lapix avait évoqué pendant son journal télévisée de 20 heures cet événement sportif qui allait permettre au public de "regarder des millionnaires courir après un ballon". Une phrase faussement provocatrice pour introduire le sujet "Y a-t-il trop d'argent dans le monde du football?".

Ce "tacle" inattendu avait aussitôt valu à la journaliste de France 2 un déluge de critiques, l'obligeant à se retirer momentanément des réseaux sociaux et à présenter finalement ses excuses. Deux semaines plus tard, Anne-Sophie Lapix est revenue sur cet épisode dans les colonnes du Parisien.

La présentatrice du 20 heures de France 2 avoue avoir d'abord trouvé "invraisemblable" que sa phrase ait "suscité autant de commentaires".

La violence des réseaux sociaux

"Ce lancement était en lien avec une formidable enquête sur l’argent dans le football où il se disait d’ailleurs qu’un footballeur en France fait vivre 32 personnes, rappelle-t-elle On ne jetait pas l’opprobre sur le football. Il est dommage que cela ait suscité tant de violences sur les réseaux sociaux".

"Je connaissais les critiques quand on interviewe un politique et je pensais qu’il n’y avait rien de pire, remarque-t-elle. Mais ce n’était rien à côté!". Avant d'ajouter: "Moi, j’ai toujours été fan des compétitions sportives qui rassemblent les Français. J’encourage les Bleus et j’espère qu’ils iront le plus loin possible."

F.M.