BFMTV

Traquée par les tabloïds, Malia Obama reçoit le soutien de Chelsea Clinton et Ivanka Trump

Malia Obama et son père, Barack Obama, à Hawaii en 2016

Malia Obama et son père, Barack Obama, à Hawaii en 2016 - Brendan Smialowski - AFP

La fille aînée de l'ancien président des Etats-Unis fait l'objet de plusieurs articles dans les tabloïds. Un acharnement de la presse people que dénoncent notamment Ivanka Trump et Chelsea Clinton.

La solidarité est de mise entre filles de présidents des Etats-Unis. Alors que Malia Obama, fille de Barack Obama, se retrouvent sous le feu des tabloïds en voyant sa vie personnelle étalée dans la presse, la jeune étudiante de 19 ans a reçu deux soutiens de poids: ceux d'Ivanka Trump, fille de Donald Trump, et de Chelsea Clinton, fille de Bill Clinton.

Fille aînée de Barack et Michelle Obama, Malia Obama a récemment fait l'objet de plusieurs articles dans la presse people qui a notamment publié des photos la montrant en train d'embrasser un jeune homme. Une intrusion dans sa vie privée qui passe mal et qui a valu à la jeune femme, que le monde a vu grandir pendant les deux mandats de son père, de nombreux soutiens.

Le droit à une vie privée comme tout citoyen ordinaire

Ivanka Trump, 36 ans, s'est empressée de dénoncer l'acharnement de la presse à l'égard de la fille de l'ancien président américain. "Malia Obama devrait avoir le droit à la même vie privée que les autres étudiantes de son âge. C'est une jeune adulte et une citoyenne dont l'accès à la vie privée devrait rester inaccessible."

Même son de cloche du côté de Chelsea Clinton, fille de Bill et Hillary Clinton, qui a également tenu à soutenir publiquement Malia Obama en partageant à son tour un message sur son compte Twitter. "La vie privée de Malia Obama, en tant que jeune femme, étudiante, simple citoyen, ne devrait pas être votre attrape-clics, écrit-elle. Soyez au dessus de ça."

Fabien Morin