BFMTV

Le prince Harry marche dans les pas de Diana en Angola

Le Prince Harry en juillet 2017 à Londres

Le Prince Harry en juillet 2017 à Londres - AFP

En visite officielle en Afrique australe, le prince Harry s'attache à reprendre les combats de sa mère contre les mines antipersonnel.

Le prince Harry, en visite officielle en Afrique australe, a honoré vendredi le travail de sa mère Diana en Angola en marchant dans un champ de mines, casqué et équipé d'un gilet de protection, tout comme la princesse de Galles en 1997.

"Les mines sont une plaie béante de la guerre", a déclaré Harry dans une vidéo postée par la chaîne britannique ITN.

"Trouver la paix"

"En déminant, nous pouvons aider cette communauté à trouver la paix, et avec la paix viennent les opportunités", a-t-il ajouté depuis la localité de Dirico, dans le sud-est de l'Angola.

"En plus, nous pouvons protéger la faune unique et variée" de la région qui sont "vos atouts naturels", a-t-il estimé à l'adresse de la population locale.

Le prince, qui a fait détoner à distance une mine dans le cadre d'une opération très encadrée, doit poursuivre sa visite dans la ville de Huambo, à un millier de kilomètres au nord-ouest, là où Diana, engagée contre les mines antipersonnel, avait elle aussi marché dans un champ de mines en 1997.

"Voir où ma mère a marché"

Quelques mois après sa visite en Angola, la princesse de Galles était décédée dans un accident de voiture à Paris. Harry était alors âgé de 12 ans.

"Je visiterai Huambo pour voir où ma mère a marché dans un champ de mines en 1997", a encore expliqué le prince.

Huambo, "la deuxième ville du pays, qui était minée, est désormais sûre et, avec l'aide internationale appropriée, le terrain ici (à Dirico) peut aussi l'être", a encore déclaré le duc de Sussex, sixième dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre.

A Huambo, le prince visitera également un hôpital orthopédique baptisé du nom de sa mère.

Meghan et Archie

Plus d'un million de mines antipersonnel ont été plantées pendant les vingt-sept ans de la guerre civile (1975-2002) en Angola, qui reste l'un des pays les plus minés au monde.

L'Angola est la troisième étape de la tournée de dix jours du prince Harry en Afrique australe. Après l'Afrique du Sud, le Botswana et l'Angola, le duc de Sussex doit se rendre au Malawi puis rallier Johannesburg, où il retrouvera son épouse Meghan et leur fils Archie, 4 mois. Leur tournée officielle se terminera le 2 octobre.

M. R. avec AFP