BFMTV

Le Prince George aux commandes d'un avion de chasse

Le prince William et son fils George lors de leur visite à la Royal Air Force, le 8 juillet 2016

Le prince William et son fils George lors de leur visite à la Royal Air Force, le 8 juillet 2016 - Kensington Palace

Aux côtés de ses parents William et Kate, le Prince George a rendu visite à la Royal Air Force lors d'un meeting aérien tenu ce vendredi 8 juillet à Fairford.

Avant même d'avoir trois ans, le prince George a réalisé le rêve nourri par des milliers d'enfants en s'installant ce vendredi 8 juillers aux commandes d'un avion de chasse sous l'oeil vigilant, mais fier, de son père le prince William.

Le Duc de Cambridge a aidé son fils à s'installer dans le cockpit d'un "Hawk", le jet emblématique des "Red Arrows", la patrouille acrobatique de la Royal Air Force, lors d'un meeting aérien à Fairford, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Le prince William aide son fils George à monter dans un avion de chasse, le 8 juillet 2016
Le prince William aide son fils George à monter dans un avion de chasse, le 8 juillet 2016 © Richard Pohle - AFP

Doté d'un casque bleu antibruits, George, qui fêtera ses trois ans le 22 juillet, a également pu prendre place à bord d'un hélicoptère "Squirrel", accompagné de sa mère Kate, alors que William s'est installé dans le siège du pilote.

"Un peu impressionné"

"Comme je m'y attendais, le prince George a été un peu impressionné par le bruit et le fait de se retrouver à l'intérieur d'un hélicoptère", a rapporté le lieutenant Jim Hobkirk qui a accompagné la famille royale lors de la visite.

George s'est cependant montré "très intéressé par le rotor anticouple (situé à l'arrière de l'appareil). J'imagine que le Duc a dû lui en parler déjà car il n'arrêtait pas de dire: 'rotor anticouple', a ajouté le lieutenant.

Le prince William et son fils George en visite à la Royal Air Force, le 8 juillet 2016
Le prince William et son fils George en visite à la Royal Air Force, le 8 juillet 2016 © Richard Pohle - AFP

Le prince William connaît bien l'hélicoptère en question puisque c'est sur ce même appareil qu'il a passé son brevet de pilote, un métier qu'il exerce aujourd'hui à temps partiel dans un service d'ambulance des airs.

F.M. avec AFP