BFMTV

"Elle est prête à rentrer à la maison": le prince Albert fait taire les rumeurs de séparation d'avec Charlene

Albert et Charlène de Monaco, le 20 juin 2014 à Monaco.

Albert et Charlène de Monaco, le 20 juin 2014 à Monaco. - Valéry Hache - AFP

Charlene de Monaco est retenue en Afrique du Sud depuis des mois, officiellement à cause de soucis de santé. Tandis que les rumeurs de séparation persistent, le prince Albert assure qu'elle rentrera bientôt.

Le prince Albert et son épouse Charlene seront bientôt réunis à Monaco. C'est ce qu'affirme celui-ci dans une interview accordée au magazine américain People. La princesse se trouve en Afrique du Sud depuis des mois, occasionnant des rumeurs de séparation.

La princesse Charlene de Monaco a rejoint son pays natal en mars dernier pour assister aux obsèques du roi de la nation zouloue. Elle n'est pas rentrée depuis, officiellement à cause de problèmes de santé qui l'empêchent de prendre l'avion. Selon le magazine people allemand Bunte, elle chercherait en réalité à s'y acheter une maison.

Opérée en Afrique du Sud

Charlene a "hâte" de revenir, déclare pourtant le prince Albert à People, quelques jours après lui avoir rendu visite en compagnie de leurs deux enfants.

"Elle est prête à rentrer à la maison", ajoute-t-il, précisant que la date de son retour à Monaco "dépendra de ce que diront les médecins".

"On lui a dit que ce serait peut-être possible à la fin du mois d'octobre, mais c'était avant les derniers rendez-vous (médicaux)", a-t-il conclu. "Je suis certain que l'on pourra raccourcir ce délai (...) Elle a plaisanté en disant qu'elle était prête à embarquer clandestinement sur un bateau pour revenir en Europe."

Selon les sources officielles de la principauté, Charlene de Monaco a contracté en mai une "grave infection de l'oreille, du nez et de la gorge" qui la retient en Afrique du Sud depuis. Elle avait dû subir une opération le mois dernier, dont peu de détails ont été rendus publics. Hospitalisée la semaine dernière après un malaise lié à cette infection, elle est désormais "stable", selon ces mêmes sources.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV