BFMTV

Ces anecdotes que vous ne saviez (peut-être) pas sur Lady Di

Lady Di à Londres en 1996

Lady Di à Londres en 1996 - Gerry Penny - AFP

Alors que le Royaume-Uni commémore les 20 ans de la mort tragique de Lady Di, retour sur ces anecdotes connues (et moins connues) autour de celle qui a fait rêver tout un peuple encore bouleversé aujourd'hui par sa disparition.

Princesse de Galles et princesse des coeurs, Diana aura marqué son époque en chamboulant la famille royale britannique après son mariage et son divorce avec le prince Charles. Sa vie avait commencé comme un conte de fées avant de s'éteindre un triste soir d'août 1997 dans un accident de la route à Paris. Princesse admirée, mère de famille aimante, militante humanitaire, Lady Di ne laissait personne indifférent.

Vingt ans après sa mort, Diana continue de fasciner le peuple britannique, qui ne cesse de faire perdurer ses souvenirs en sa mémoire. Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur la princesse de Galles. Mais vous êtes peut-être passés à côté de ces anecdotes étonnantes la concernant et dont certaines révèlent le caractère singulier d'une princesse pas comme les autres...

> Kurt Russell l'a hébergée pour échapper aux paparazzis

L'amitié de Lady Di avec des célébrités comme Elton John ou George Michael était de notoriété publique. Celle avec Kurt Russell beaucoup moins. C'est l'acteur américain qui fait cette confidence lors d'un entretien dans l'émission australienne The Project l'an passé. Le comédien explique s'être lié d'amitié avec la princesse Diana, rencontrée à l'avant-première londonienne du film Backdraft, en 1991, où le Prince Charles et elle étaient alors invités. "Ils ne s'entendaient pas super bien", se souvient Kurt Russell.

"Au cours de la soirée, nous avons parlé des paparazzi et des difficultés qu'elle avait à aller ici ou là, tout ça, poursuit la star hollywoodienne. Alors je lui ai dit 'eh bien, si un jour vous en avez l'occasion, vous savez, vous pouvez venir au ranch, nous avons une allée privée bien longue et c'est compliqué pour les paparazzi d'y accéder, peut-être que cela vous plairait'".

L'invitation est finalement tombée à point nommé, car à cette époque, Diana doit subir l'acharnement de la presse à scandale. La compagne de Kurt Russell, Goldie Hawn, demande de l'aide à Sarah Ferguson, épouse du prince Andrew et belle-soeur de Charles et Diana, afin d'organiser un séjour dans le ranch familial, dans le Colorado. La princesse et ses enfants, William et Harry, alors âgés de 13 et 11 ans, viendront ainsi passer quelques jours en 1995, loin de tout le tapage médiatique.

Kurt Russel et Lady Diana, histoire d'une amitié
Kurt Russel et Lady Diana, histoire d'une amitié © AFP

> Se travestir pour passer incognito

Pas facile quand on est une personnalité public, qui plus est au sein de la famille royale britannique, de sortir en toute discrétion faire la fête. Lady Di avait sa technique comme l'a confié l'actrice Cleo Rocos dans The Power Of Positive en se remémorant une soirée passée dans un bar londonien avec la princesse et l'animateur Kenny Everett à la fin des années 1980.

Diana, qui "se déguisait régulièrement pour se balader seule hors du palais", n'a pas hésité ce soir-là à se travestir en "mannequin homo excentrique" pour les accompagner au Royal Vauxhall Tavern, un célèbre pub gay de la capitale. Avec sa veste de camouflage, sa casquette en cuir et ses lunettes style aviateur, Lady Di, méconnaissable, a pu profiter de sa soirée et commander ce qu'elle voulait au bar. Comme tout le monde.

> Trois mannequins pour William

Imaginer la scène prête à sourire, mais elle a pourtant véritablement eu lieu entre les murs de Kensington Palace. C'est le prince William en personne qui avait révélé l'anecdote dans le cadre d'un documentaire sur ITV. Fan des célèbres mannequins Cindy Crawford, Naomi Campbel et Christy Turlington, le prince William, alors âgé de 13 ans, a eu la plus belle et improbable surprise en revenant un jour chez lui en se retrouvant nez-à-nez avec les trois stars des podiums.

Pour lui faire une surprise, sa mère les avait tout simplement convié chez eux. "Je revenais de l’école, confie le prince William. J’ai rougi et marmonné. Et je suis même tombé dans les escaliers"

> Elle a donné son nom à un tartan écossais

Tout le monde n'a pas ce privilège. Mais en raison de sa bienveillance, de sa compassion pour les autres et de sa capacité à faire de chacune de ses rencontres un moment spécial, Lady Di a eu le plus bel hommage de Lochcarron of Scotland, le plus grand fabricant de tartans écossais.

En 1997, en mémoire de la princesse de Galles, la marque a créé un tartan spécial, sur une variation du plaid Royal Stewart dont les couleurs sont inspirées par le caractère, l'image et la vie de Diana. Une part des profits, issus des ventes de la collection autour de cette étoffe spécialement créée pour Lady Di, est reversée à la fondation The Diana Award.

-
- © -

> Kevin Cosner voulait qu'elle joue dans Bodyguard 2

Si sa vie a inspiré le cinéma (notamment avec le film Diana où Naomi Watts l'a incarnée), mais Lady Di aurait pu y faire ses premiers pas si le destin en avait choisi autrement. L'acteur américain Kevin Costner a confié avoir envisagé une suite de son film Bodyguard avec dans le rôle titre, la princesse de Galles. Celle-ci aurait d'ailleurs été intéressée par le projet quand l'acteur et réalisateur avait évoqué l'idée, malgré l'opposition de la famille royale. Le film aurait raconté l'histoire d'une princesse protégée par son coeur du corps.

"Je lui ai assuré que je prendrais soin d’elle comme j’avais pris soin de Whitney Houston dans le premier film, avait confié Kevin Costner à la télévision américaine à ce sujet en 2012. Elle voulait que j’écrive un rôle sur mesure pour elle". Le projet de Bodyguard 2 disparut avec la mort de Diana.

Kevin Costner et Whitney Houston dans "Bodyguard" en 1992
Kevin Costner et Whitney Houston dans "Bodyguard" en 1992 © Warner Bros

> Un porte-bonheur bien particulier...

Le porte-bonheur de Diana n'était ni un trèfle à quatre feuilles, ni même un bijou. L'objet qui ne quittait jamais la princesse de Galles etait... un sextoy. Tout est parti d'une plaisanterie de son ancien garde du corps Ken Wharfe qui, en 1992, avait glissé un sextoy dans son sac à main lors d'un voyage officiel. Et c'est lors d'une entrevue avec Jacques Chirac et Paul McCartney que la princesse a découvert ce qu'elle surnomma dès lors "le gadget".

Diana tenait tellement à cet objet porte-bonheur qu'elle le fit même rapatrier par valise diplomatique lors d'un voyage au Népal où elle l'avait oublié chez elle... en Angleterre. Dans Diana: Closely Guarded Secret, Ken Wharfe raconte que le colis contenant le sextoy fut ouvert à l'ambassade britannique avant de lui être remis. Pas gênée par la situation, elle avait alors simplement rétorqué: "Ca doit être pour moi!"

> Le prince Charles a d'abord fréquenté la soeur de Diana

Avant de rencontrer Diana Spencer, l'héritier à la couronne britannique a fait connaissance avec Sarah, la soeur aînée de Diana. Charles et Sarah ont même eu une liaison, qui ne dura pas longtemps. Le prince reprocha notamment à Sarah de s'être un peu trop confiée à la presse à son sujet. Mais c'est malgré tout par son intermédiaire que Charles finira par rencontrer Diana, lors d'une partie de chasse chez les Spencer où il fut invité.

Fabien Morin