BFMTV

Taylor Swift appelle au déboulonnage des statues de personnalités racistes

Taylor Swift sur la scène des AMAs 2019

Taylor Swift sur la scène des AMAs 2019 - KEVIN WINTER - GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

La chanteuse continue de soutenir Black Lives Matter et appelle au déboulonnage des statues de figures historiques racistes dans l'état du Tennessee, dont elle est originaire.

Longtemps réservée sur le sujet, Taylor Swift ne cesse désormais de s'engager politiquement. La chanteuse a en effet appelé ce week-end au déboulonnage des statues de figures historiques racistes dans l'Etat du Tennessee, dont elle est originaire.

"En tant que femme du Tennessee, cela me rend malade de voir ces monuments érigés dans notre Etat en hommage à des figures historiques racistes", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

"Un gâchis des fonds de notre Etat"

"Edward Carmack et Nathan Bedford Forrest étaient des figures détestables de l'histoire de notre Etat, et doivent être traitées en tant que tel", ajoute-t-elle en précisant que la statue d'Edward Carmack, un éditorialiste connu pour ses textes qui appelaient au lynchage des Noirs, a été déboulonnée la semaine dernière et sera bientôt remplacée. 

"Remplacer sa statue est un gâchis des fonds de notre Etat et une occasion ratée de faire une bonne action", a plaidé la chanteuse, avant de préciser que Nathan Bedford Forrest était un "monstre", un esclavagiste de la pire espèce, "le premier Grand Sorcier du Ku Klux Klan qui pendant la Guerre de Sécession a massacré des douzaines de soldats noirs du Nord à Memphis."

"Attiser les flammes du suprémacisme blanc et du racisme"

Et Taylor Swift de conclure: "Je demande à la Commission du Capitol et à la Commission historique du Tennessee de réfléchir à quel point cela serait offensant de continuer à se battre pour ses monuments. En continuant de vous battre pour rendre hommage à des racistes, vous montrez aux Noirs du Tennessee et à tous leurs alliés où vous vous situez, et que vous perpétuez cette haine. Vous ne pouvez pas changer l'Histoire, mais vous pouvez changer cela." 

De nombreuses célébrités s'engagent dans le mouvement Black Lives Matter, relancé par la mort de George Floyd aux mains de la police, fin mai dans le Minnesota. Quelques jours après sa mort, alors que les manifestations se multipliaient aux États-Unis, Taylor Swift s'était adressée directement à Donald Trump sur Twitter. Elle l'accusait d'"attiser les flammes du suprémacisme blanc et du racisme", et affirmait: "Nous te virerons par nos votes en novembre". Taylor Swift a aussi encouragé ses fans à "élire des gens qui combattront la violence policière et le racisme".

Jérôme Lachasse