BFMTV

Soon-Yi, fille adoptive de Mia Farrow et épouse de Woody Allen parle pour la première fois

Woody Allen et son épouse Soon-Yi Prévin, à l'avant-première de Cafe Society à New York, le 13 juillet 2016.

Woody Allen et son épouse Soon-Yi Prévin, à l'avant-première de Cafe Society à New York, le 13 juillet 2016. - Jamie McCarthy - Getty Images - AFP

La très discrète épouse de Woody Allen, Soon-Yi Prévin, fille adoptive de Mia Farrow, est sortie de son silence pour prendre la défense de son mari. Elle décrit l'actrice comme une mère abusive.

Sa parole est très rare dans les médias. Soon-Yi Prévin, fille adoptive de Mia Farrow est sortie de son éternelle réserve pour prendre la défense de son mari, Woody Allen.

L'épouse du cinéaste s'est exprimée dans une interview au New York Magazine, publiée dimanche et menée par Daphne Merkin, une amie du couple Allen. Soeur de Dylan et Ronan Farrow, Soon-Yi y critique violemment leur mère adoptive, Mia Farrow. Elle accuse l'actrice d'avoir été violente physiquement et verbalement. Soon-Yi évoque ainsi des souvenirs d'enfance, lorsqu'elle était une fillette ayant des difficultés d'apprentissage.

"Mia écrivait des mots sur mon bras, ce qui était humiliant, alors je portais toujours des manches longues. Et puis elle me mettait la tête en bas pour faire circuler le sang vers la tête, parce qu'elle pensait que cela me rendrait plus intelligente".

"Les gens pensent que j'ai épousé ma fille"

Elle revient également, sur les accusations portées par Dylan Farrow, adoptée par Mia Farrow et Woody Allen, à l'encontre du cinéaste.

"Ce qui est arrivé à Woody est tellement déprimant et injuste. [Mia] a profité du mouvement #MeToo et présenté Dylan comme une victime. Et toute une nouvelle génération entend parler [de cette histoire] alors que ça ne devrait pas être le cas", évoque Soon-Yi.

Adoptée en Corée du sud à l'âge de six ans par Mia Farrow et son mari à l'époque, le chef d'orchestre André Previn, Soon-Yi a entamé un relation avec son beau-père, Woody Allen, alors qu'elle avait 21 ans. Leur relation fait scandale - trente-cinq ans les séparent, il est son beau-père - et provoque le divorce de Mia Farrow et Woody Allen, en 1992.

"Je suis un paria, déclare Woody Allen, dans le cadre de cet article. Les gens pensent que j'étais le père de Soon-Yi, que j'ai violé et épousé ma fille attardée".

"Woody Allen a abusé de moi quand j'avais 7 ans"

C'est à cette époque, au moment du divorce que Dylan Farrow, 7 ans, adoptée par Mia Farrow et Woody Allen, accuse pour la première fois le réalisateur d'abus sexuels. Les experts consultés concluent pourtant que "Dylan n'a pas été abusée sexuellement par Woody Allen". Il perd néanmoins le droit de visite de ses enfants, la jeune Dylan et Ronan - le fils biologique qu'il a eu avec Mia Farrow.

Dylan Farrow, soutenue par son frère Ronan Farrow, le journaliste qui a révélé l'affaire Weinstein en octobre dernier, a évoqué pour la première fois, en janvier dans les médias, les faits dont elle accuse son beau-père. Après la publication de l'article, Dylan a aussi tweeté une déclaration signée de plusieurs enfants biologiques et adoptifs de Mia Farrow, attestant que l'actrice avait toujours été "un parent aimant et généreux".

Elle y réitère également ses accusations contre Woody Allen, commençant son message par cette phrase: "Woody Allen a abusé de moi quand j'avais 7 ans". 

Ronan Farrow, récompensé de ses révélations sur Harvey Weinstein par un prix Pulitzer, a vivement dénoncé l'article de Daphne Merkin.

"Je dois tout à Mia Farrow", a-t-il tweeté.

Il s'est dit furieux contre New York Magazine, comme "fils et frère" et "comme journaliste", en raison du "manque d'attention aux faits, du refus d'inclure des témoignages qui contrediraient des inexactitudes dans l'article, et du refus d'inclure les réponses de ma soeur. Les victimes d'abus méritent mieux que ça".

Woody Allen avait jusqu'alors été épargné par le mouvement #Metoo. Mais à 82 ans, le réalisateur se retrouve dans la tempête des accusations de harcèlement sexuel, plusieurs célébrités refusant de travailler avec lui.

Et plusieurs acteurs ont pris leurs distances avec le cinéaste, comme le franco-américain Timothée Chalamet, révélé ces derniers mois dans des films comme Call me by your name ou Lady Bird et nouvelle coqueluche d'Hollywood, qui a indiqué, dans un message sur son compte Instagram lundi, regretter d'avoir travaillé avec lui sur son nouveau film à sortir cette année, A rainy day in New York.

M. R.