BFMTV

Star Wars: ce qu'il faut savoir sur le phénomène "Baby Yoda"

Baby Yoda dans la série The Mandalorian

Baby Yoda dans la série The Mandalorian - Disney

"Baby Yoda" est la nouvelle star de la pop culture, le héros d'une série qui ne sera disponible en France qu'en mars prochain, mais dont l'immense succès a déjà spoilé le monde entier.

C'est le personnage dont tout le monde parle et dont l'existence a spoilé au monde entier une partie de l'intrigue de The Mandalorian, série diffusée sur Disney + et donc seulement accessible aux Etats-Unis, au Canada et aux Pays-Bas.

Adorable créature appartenant à la race du célèbre chevalier Jedi de la saga de George Lucas, "Baby Yoda" est désormais la vedette de The Mandalorian. Série de lancement de la plateforme de streaming de Disney, celle-ci ne sera disponible en France qu'à partir du 31 mars 2020.

Situé plusieurs années après la fin du Retour du Jedi, et donc après la mort de Yoda à l'âge vénérable de 900 ans, The Mandalorian suit les aventures d'un mystérieux tueur à gages. Sa mission: récupérer un "atout", le fameux "Baby Yoda", seulement âgé de 50 ans. Entre les deux personnages se noue une relation fusionnelle qui a touché critiques et spectateurs américains.

"Un triomphe de design"

En l'espace de quelques jours, The Mandalorian est devenu la série la plus regardée aux Etats-Unis selon le magazine Forbes. De son côté, "Baby Yoda" a été intronisé nouvelle icône de la pop culture. Il fait l'objet de blagues et de détournements. L'ampleur du phénomène a même conduit Disney à tenter de bannir des réseaux sociaux les gifs du personnage

Le prestigieux New Yorker s'est même emparé du phénomène dans une caricature. Et les journalistes américains ont chacun rivalisé d'imagination pour le décrire:

"Le look de la marionnette marque le triomphe du design. L'intérieur de ses petites oreilles de lapin possède la couleur du crépuscule du plus beau jour de votre vie. Sa souple peau verte a la texture d'un pudding à la pistache, et ses insondables yeux noirs sont si dilatés qu'ils ne peuvent voir que la bonté dans chacun d'entre nous", peut-on lire dans les colonnes de Vanity Fair.

Du merchandising pour Noël

Et puis, sans surprise, à quelques semaines de Noël, le merchandising "Baby Yoda" bat son plein. Sur Etsy pullulent désormais des figurines ou des poupées en laine du personnage. On y trouve aussi des habits pour enfant, des badges et des décorations de Noël à son effigie.

Le site StarWars.com propose des t-shirts, des tasses, des totebags et des autocollants représentant le personnage. Pour les jouets, il faudra attendre 2020, a annoncé Hasbro. 

Jon Favreau, le créateur de The Mandalorian, a voulu maintenir le plus longtemps possible le secret autour de "Baby Yoda". Le réalisateur a réussi à convaincre Disney d'attendre le 12 novembre, date de la première apparition du personnage, avant de lancer la mise en production de la licence commerciale.

Le merchandising "Baby Yoda"
Le merchandising "Baby Yoda" © Disney

Une ambiance différente sur le tournage

Sur le tournage, l'équipe de The Mandalorian était attendrie par "Baby Yoda". Acteur dans la série, le mythique réalisateur Werner Herzog, connu pour son tempérament sanguin, a lui aussi succombé au personnage. Selon Vanity Fair, l'acteur se serait attaqué à l'équipe de la série qui voulait remplacer "Baby Yoda" par des effets visuels: "Vous êtes lâches", leur aurait-il dit selon le magazine. "Laissez-le."

Deborah Chow, qui a réalisé trois épisodes de la série, se souvient de la fascination du réalisateur d'Aguirre et de Fitzcarraldo pour la marionnette. "Werner parlait au bébé comme si c'était une vraie personne", raconte-t-elle. Gina Carano, qui apparaît dans le quatrième épisode de la série, évoque enfin la joie qu'apportait le personnage sur le tournage: "C'est une chose tellement puissante qui a été ajoutée à l'histoire. C'est notre précieux." Un sentiment partagé par tous désormais.

Jérôme Lachasse