BFMTV

"Qui a tué Sara?", la série mexicaine à suspense qui cartonne sur Netflix

La série "Qui a tué Sara?"

La série "Qui a tué Sara?" - Netflix

La série mexicaine, mêlant meurtre mystérieux et vengeance, est en tête du top 10 français de Netflix.

C'est la dernière nouveauté à binge-watcher. Qui a tué Sara, série sortie le 24 mars dernier sur Netflix, est en tête des programmes les plus populaires de la semaine sur la plateforme de streaming. Au programme de cette fiction mexicaine créée par José Ignacio Valenzuela, 10 épisodes, et une histoire de meurtre mystérieux et de désir de vengeance.

"Dix-huit ans plus tôt, la jeune Sara meurt d'une chute de parachute ascensionnel lors d'une sortie avec sa bande d'amis. Son petit ami Rodolfo risque d'être accusé. Aussi, le père de celui-ci, César Lazcano, demande au frère de Sara, Alejandro dit Alex, de s'accuser à sa place car il ne risque qu'une peine légère. Mais il est condamné à trente ans de prison. Dix-huit ans plus tard, libéré pour bonne conduite et ayant appris en prison à devenir hacker, Alex compte bien découvrir qui a tué sa sœur et se venger de ceux qui l'ont mis en prison", raconte le synopsis.

Tournée à Mexico

La série, tournée en espagnol dans la ville de Mexico, mêle thriller et drame familial dans un clan riche, puissant et mafieux, et peut faire penser aux feuilletons Succession ou encore The Undoing, selon plusieurs critiques. La série, imaginée par l'écrivain chilien, José Ignacio Valenzuela, spécialiste des télénovela, est conçue comme un "whodunit" à la Agatha Christie,

Côté casting, l'acteur colombien Manolo Cardona, vu dans Narcos, incarne le rôle principal d'Alex et l'acteur espagnol Ginés García Millán est le grand méchant, César Lazcano, le père de Rodolfo. Carolina Miranda, Alejandro Nones, Fatima Molina, Eugenio Siller, Ana Lucía Domínguez, Luis Roberto Guzman et Héctor Jiménez sont eux aussi à l'affiche. Face à l'engouement généré par la série, Netflix a déjà annoncé le renouvellement pour une saison 2, comme le rapporte Deadline.

Nawal Bonnefoy