BFMTV

Netflix et Amazon s'apprêtent à reprendre les tournages en France

Omars Sy sur le tournage d'"Arsène Lupin" à Paris.

Omars Sy sur le tournage d'"Arsène Lupin" à Paris. - Netflix

Amazon et Netflix vont reprendre le tournage des séries tournées en France, comme Arsène Lupin, avec Omar Sy.

Voltaire et Arsène Lupin sont de retour. Les deux séries d'Amazon et Netflix tournées en France vont reprendre leur tournage, selon une information de Variety. Le tournage de Voltaire, Mixte, la série d'Amazon, et celui d'Arsène Lupin, la série de Netflix avec Omar Sy vont pouvoir reprendre

Ces productions avaient été interrompues mi-mars, avec le début du confinement en France. Le tournage de Voltaire Mixte - une série située dans les années 1960 dans un lycée de garçons bouleversé l'arrivée de la mixité - produit par En Voiture Simone, devrait reprendre mi-juillet, dans le sud de la France. 

Tournage au Louvre

Mais Arsène Lupin, version revisité du classique de Maurice Leblanc, produit par Gaumont, et notamment tourné au Louvre, ne reprendra pas avant septembre, en raison de l'emploi du temps des acteurs. Omar Sy, par exemple, tourne Jurassic World: Dominion en parallèle. Ludivine Sagnier, Nicole Garcia et Clotilde Hesme sont également au casting, de cette série dont plusieurs épisodes sont réalisés par Louis Leterrier (Le transporteur, L'incroyable Hulk).

Par ailleurs, le tournage d'autres films à gros budget, comme Eiffel, avec Romain Duris et l'actrice de Sex Education, Emma Mackey, produit par Pathé, ou Adieu Monsieur Haffman, avec Daniel Auteuil et Gilles Lellouche va reprendre à Paris en juin, selon les informations de Variety.

"Cas par cas"

Le 6 mai dernier, Emmanuel Macron, dévoilant son plan pour la culture, avait déclaré qu'il serait "très compliqué, très dur de reprendre des tournages avant la fin mai", indiquant que ce serait "du cas par cas".

Il avait également annoncé la mise en place d'aides spécifiques. "Il faut aider les artistes, les structures, les producteurs", avait-il souligné, dévoilant la mise en place d'"un fonds d'indemnisation temporaire", avec l'aide des assureurs, des banques, des Sofica (Société pour le financement de l'industrie cinématographique et audiovisuelle), et le CNC.

Magali Rangin