BFMTV

M6 adapte Papa ou Maman en série avec Florent Peyre et Emilie Caen

Emilie Caen et Florent Peyre se donneront la réplique dans l'adaptation en série de "Papa ou Maman" pour M6

Emilie Caen et Florent Peyre se donneront la réplique dans l'adaptation en série de "Papa ou Maman" pour M6 - AFP - C8

Après le succès en salles de Papa ou Maman 1 & 2, la comédie française va se décliner à la télévision dans une mini-série diffusée sur M6 avec de nouveaux comédiens.

Exit Laurent Lafitte et Marina Fois. Le duo, qui se faisait la guerre au cinéma dans Papa ou Maman, laisse sa place pour l'adaptation du film en série télévisée. Comme l'a dévoilé M6 dans un communiqué, ce sont Florent Peyre (humoriste révélé par On n'demande qu'à en rire et vu récemment dans Raid Dingue et Mission Pays Basque) et Emilie Caen (aperçue notamment dans Intouchables et Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?) qui prendront le relais.

Produit par EndemolShine Fiction et Chapter 2, cette série en six épisodes de 52 minutes sera écrit par Alexandre de la Patellière, Eliane Montane et Matthieu Delaporte. Le tournage de cette fiction, réalisée par Frédéric Balekdjian, débutera le 23 octobre prochain en Belgique. 

Papa ou Maman, un succès sur grand écran

Eye Haidara, Fanny Cottençon, Sébastien Pierre et Jean-Henri Compère complètent le casting de cette série événement qui reprend l'intrigue des deux films à succès sortis en salles en 2015 et 2016. Papa ou Maman et Papa ou Maman 2 avaient respectivement réuni 2,89 millions et 1,37 million de spectateurs dans les salles obscures.

La série de M6 racontera l'histoire de César et Isabelle Mendès, un couple volcanique depuis presque vingt ans, dont le divorce va se transformer en catastrophe naturelle, avec dommages collatéraux pour leur entourage, à commencer par leurs trois enfants. Elle veut la garde exclusive des enfants. Lui aussi. Le Juge des affaires familiales leur impose donc une garde alternée, le temps de faire une médiation et de trouver un accord "à l'amiable". Ce qui est loin d’être gagné car quand il s’agit de piéger l’autre, les Mendès ne sont jamais à cours d’imagination...

Fabien Morin