BFMTV

Le jeu vidéo The Last of Us adapté en série par le créateur de Chernobyl

The Last of us

The Last of us - Naughty Dog

Le créateur du célèbre jeu vidéo, Neil Druckmann, participera à l'écriture et supervisera l'adaptation.

Craig Mazin, l'heureux créateur de la série Chernobyl, a le vent en poupe. Le scénariste a annoncé ce jeudi qu'il avait été choisi pour adapter en série pour la chaîne HBO le célèbre jeu vidéo The Last of Us. Son créateur, Neil Druckmann, participera à l'écriture et supervisera l'adaptation. 

"Je n'arrive pas à croire que je vais travailler avec un de mes scénaristes favoris pour raconter sur HBO l'histoire d'Ellie et Joel", s'est réjoui sur Twitter Neil Druckmann.

L'intrigue de The Last of Us se déroule une vingtaine d'années après une pandémie véhiculée par des spores de champignons qui a ravagé l'humanité et transformé les humains en créatures zombifiques.

Le joueur incarne Joel, chargé d'accompagner Ellie, une jeune fille qui a survécu à la contamination, à travers les Etats-Unis. Leur objectif est d'atteindre le laboratoire des Lucioles, organisation de survivants de l'épidémie. Au cours de leur périple, ils vont se lier. Joel, qui a perdu sa fille au début de l'épidémie, y voit une seconde chance de devenir père.

"Neil Druckmann est sans conteste le meilleur conteur travaillant actuellement dans le milieu du jeu vidéo, et The Last of Us est son magnum opus", a déclaré Mazin dans un communiqué. "Avoir la chance d'adapter cette œuvre d’art incroyable est mon rêve depuis des années, et je suis honoré de travailler avec Neil."

The Last of Us devait originellement être adapté en film en 2014. La série retracera les événements survenus dans le premier jeu. Des éléments de The Last of Us Part II (qui sortira le 29 mai) devrait être inclus dans ce programme qui sera aussi chapeauté par Carolyn Strauss, une des productrices de Game of Thrones.

Très inspiré par le cinéma, le jeu The Last of Us a fait appel à des acteurs, Troy Baker et Ashley Johnson, pour incarner les personnages principaux.

Jérôme Lachasse