BFMTV

Kit de survie: pourquoi Westworld est le prochain Game of Thrones?

Westworld, la nouvelle série de HBO contient tous les ingrédients, dont la violence et le sexe.

Westworld, la nouvelle série de HBO contient tous les ingrédients, dont la violence et le sexe. - HBO

La nouvelle série de HBO, diffusée depuis le 3 octobre sur OCS City, est comparée à la série phare de la chaîne, Game of Thrones. On vous explique pourquoi.

Oubliez l'hiver, oubliez Jon Snow. La nouvelle série qui va vous tenir éveillé et occuper vos RTT s'appelle Westworld. Rien à voir avec Game of Thrones, et son univers heroic fantasy peuplé de dragons et de types en armures. Et pourtant, on ne cesse d'y faire référence. C'est surtout parce que HBO espère bien que Westworld prendra le relais de sa série à succès, dont la fin approche.

Voici ce qu'il faut savoir sur cette série de science fiction sauce western, dont vos collègues abonnés à OCS City (le premier épisode a été diffusé lundi 3 octobre) vont sans doute vous rebattre les oreilles dès aujourd'hui.

D'où vient Westworld ?

Si Game of Thrones est né de l'imagination foisonnante et un brin sadique du prolifique George R. R. Martin, Westworld est inspiré d'un film de 1973, du même nom (Mondwest, dans sa version française), écrit et réalisé par Michael Crichton, le scénariste de Jurassic Park et Urgences. Le film avait pour héros Yul Brynner, James Brolin (père de Josh) et Richard Benjamin.

Le film a connu plusieurs retours contrariés. La série a ainsi failli être lancée en 2007, avec Arnold Schwarzenegger. Quentin Tarantino a même un temps été pressenti pour la réaliser.

Qu'est-ce que c'est?

Un peu comme dans Jurassic Park, l'histoire se situe dans un parc à thème futuriste, qui propose à ses riches visiteurs de vivre dans l'époque de leur choix, ici le Far West du XIXe siècle. Si l'expérience paraît réelle, tout y est faux et les personnages que l'on y croise ne sont que des androïdes. Les "touristes", tout puissants, peuvent s'y prendre pour Dieu. Réaliser tous leurs fantasmes en toute impunité, tuer, violer, piller. Rien ne peut leur arriver. Evidemment, la mécanique se grippe, les humanoïdes commencent à avoir des souvenirs, à s'humaniser et tout part en vrille.

"Nous voulions plonger dans le prochain chapitre de l'histoire humaine, dans laquelle nous cessons d'être les protagonistes et nos créations commencent à prendre ce rôle, a expliqué le créateur de la série, Jonathan Nolan à Entertainement Weekly (...) Les 'hôtes' [ndlr: les robots] découvrent qu'ils ont été créés à notre image, mais commencent à se demander si l'humanité est ce à quoi ils aspirent".

Les créateurs de la série disent s'être inspirés de l'univers de Blade Runner et avoir voulu faire quelque chose de beaucoup plus noir que le film original de Michael Crichton. HBO promet ainsi une "odyssée sombre sur les prémices de la conscience artificielle et l'avenir du péché". Ce qui laisse présumer une dose de sexe et de violence au moins équivalente à celle de Game of Thrones. A peine le premier épisode diffusé, une polémique a déjà éclaté sur le traitement réservé aux femmes dans la série.

Pourquoi ça va marcher?

HBO a mis tous les atouts dans sa manche pour que Westworld soit un succès. Un budget pharaonique de 100 millions de dollars pour la première saison, qui compte 10 épisodes. Le pilote à lui seul aurait coûté 25 millions de dollars. La somme avoisine celle de certaines saisons de Game of Thrones. Ou Vinyl, dont la première et unique saison aurait également coûté 100 millions de dollars, avant d'être annulée.

Les bonnes fées se sont penchées sur le berceau de Westworld. J. J. Abrams et Bryan Burk en sont les producteurs exécutifs. On leur doit des séries comme Alias et Lost. Et puis au cinéma, deux-trois petits projets, comme le dernier Star Wars, le dernier Mission Impossible ou le reboot de Star Trek.

Aux commandes de la série, Jonathan Nolan, scénariste de The Dark Knight rises et Interstellar (réalisés par son frère Christopher) et sa femme, Lisa Joy Nolan. C'est d'ailleurs Jonathan Nolan qui a recruté pour le générique de Westworld Ramin Djawadi, auteur du désormais mythique générique de Game of Thrones.

Côté casting aussi, HBO a mis le paquet. Westworld est richement doté en stars. Bien plus que Game of Thrones, dont presque aucun acteur n'était connu il y a six ans. On croise ainsi des acteurs qu'on ne présente plus, comme l'ex-Hannibal Anthony Hopkins, assez flippant, ou Ed Harris (qui incarnait le créateur du jeu dans The Truman Show) et Thandie Newton, vue dans Mission: Impossible 2 ou Urgences. Evan Rachel Wood, de la série True Blood, James Marsden (Cyclops chez les X-Men), Jeffrey Wright (Hunger Games ou Boardwalk Empire), ou encore Luke Hemsworth, frère ainé des musculeux Chris et Liam complètent ce casting.

Les première audiences semblent à la hauteur de l'investissement, puisque la série a réalisé le meilleur démarrage pour la chaîne depuis True detective en 2014

Magali Rangin