BFMTV

Game of Thrones: qui survivra à la saison 8? Des chercheurs livrent leurs pronostics

Lena Haeadey et Nikolaj Coster-Waldau, Cersei et Jaime Lannister dans Game of Thrones, sont tous deux nommés aux 70e Emmy Awards.

Lena Haeadey et Nikolaj Coster-Waldau, Cersei et Jaime Lannister dans Game of Thrones, sont tous deux nommés aux 70e Emmy Awards. - HBO

Des chercheurs australiens se sont penchés très sérieusement sur les chances de survie des personnages de la série. Attention spoilers!

Game of Thrones connaît un fort taux de mortalité. A tel point qu'en sept saisons, la moitié des héros ont été liquidés.

Ce que le spectateur lambda a pu constater de façon empirique, deux chercheurs australiens ont décidé de le confronter à la rigueur des chiffres et à la moulinette des algorithmes. Reidar Lystad et Benjamin Brown se sont ainsi coltiné les 67 épisodes des 7 premières saisons, afin d'étudier la vie - et la mort - de 330 personnages. 

Plus de 50% de morts

Parmi eux, 186 sont morts, soit 56,4% des effectifs. Tirant de cette observation différentes conclusions, ils ont ainsi établi les chances de survie des personnages de la série, qui attaquera sa huitième et ultime saison en avril prochain. Ils ont publié lundi les résultats de leurs recherches dans une revue scientifique sous le titre: "La mort est certaine, le moment ne l'est pas: mortalité et survie dans Game of Thrones".

Autant balancer le spoiler d'emblée, à en croire leurs statistiques, c'est Cersei Lannister qui a le plus de chances de s'installer dans le trône de fer. Pour le prix de la camaraderie, en revanche, on est moins sûrs.

Il ressort de l'étude des deux scientifiques que tous les personnages - à l'exception de deux - ont succombé à des blessures, des brûlures ou un empoisonnement, ont été attaqués (63%, tout de même) ou ont péri lors d'une bataille (24,4%). La durée de vie de ces personnages va de 11 secondes à 57 heures et 15 minutes, record détenu par Jon Snow et Bran Stark.

La probabilité de mourir au cours de la première heure est de 14%. Ce sont les hommes qui ont le plus de chance de casser leur pipe rapidement. Surtout s'ils sont de basse extraction, et qu'ils n'ont pas changé d'allégeance en cours de route. Jon Snow, qui a plié le genou devant Daenerys a ainsi, sans le savoir, gagné en espérance de vie.

S'ils sont assez terrifiants, ces taux de mortalité ne sont pas sans rappeler certaines périodes de l'histoire, évoquent encore les chercheurs. Dans les sociétés préhistoriques, relèvent-ils, les morts violentes représentaient ainsi 15% de la mortalité.

Enfin, les deux chercheurs, qui ne manquent décidément pas d'humour, distillent dans leur étude quelques recommandations pour diminuer le taux de mortalité de façon significative parmi les protagonistes de la série, comme leur fournir un cadre plus démocratique, des institutions stables, des services publics de qualité, et surtout mettre en oeuvre une politique de prévention de la violence. Ils notent cependant que cela pourrait avoir un impact négatif sur la popularité de la série.

Pas sûr donc, que les créateurs de la série, David Benioff et D.B. Weiss tiennent compte de ces conseils avisés.

Magali Rangin